Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 07:41

On peut trouver plusieurs sens à notre venue sur terre. Bien sûr, nous possédons tous une mission qui consiste à créer notre abondance dans le plan physique par le biais de nos talents puisque ce plan fonctionne avec l'argent. Nous mettons donc nos talents au service des autres pour combler certains de leurs besoins.

 

Notre but est aussi d'intégrer les lois spirituelles apprises entre deux incarnations car, comme sur la route, si nous ne connaissons pas les règles et les enfreignons, nous nous exposons quand même à recevoir une contravention, l'ignorance n'étant pas pardonnée dans un cas pareil. Il nous appartient de chercher à connaître ces lois.

 

Le donner et recevoir est également un apprentissage majeur à réaliser dans notre existence terrestre. Les femmes ont souvent apprises par le passé  à s'oublier pour faire passer la famille avant elle. La religion leur a enseigné le don et sacrifice de soi. Mais est-ce vraiment la chose à faire? À la longue, ce sacrifice de soi finit par coûter cher à la famille.

 

Quand les enfants devenus grands essaient de donner à leur retour à leur mère ou à leur père, et que ceux-ci , après avoir donné toute leur vie, ont du mal à accepter de recevoir en disant: Ben voyons donc! C'est ben qu'trop! cela devient une source de frustration pour les enfants. Ces parents ne croient pas mériter un tel cadeau, ce qui gache évidemment le plaisir de l'autre.

1199208_shell_summer-1-.jpg

Ne serait-ce pas un peu teinté d'égoisme que de vouloir toujours se réserver  le privilège de donner? Oui, car c'est bel et bien un privilège! Selon les enseignements des maîtres spirituels savoir recevoir doit être aussi agréable que de donner. C'est le sens de la vie.

 

Hier, j'ai accompagné une amie qui avait des courses à faire dans un magasin à grande surface. Elle a rempli un chariot d'un sac de moulées grand format pour ses chiens et des tas de boîtes de litière pour ses chats. Une fois dans le stationnement, au moment de charger le coffre de sa voiture, voyant que les boîtes de litière étaient extrêmement lourdes, je lui offrai mon aide qu'elle s'empressa de refuser. À cette seconde précise, elle s'égratigna le bras droit d'où le sang se mit à gicler, tachant la manche de son chemisier.

 

Nous connaissons tous l'expression être le bras droit de quelqu'un. Il y a aussi l'expression populaire:  Donner d'un bord et prendre de l'autre.  Le bras droit est celui qui donne alors que le gauche reçoit. Dieu ne nous en a-t-il pas donné deux ? La prochaine fois qu'une personne vous offrira son aide, songez-y avant de répondre.

 

Richard bach a dit : On enseigne le mieux ce que l'on a le plus besoin d'apprendre! Je ne fais pas exception à la règle. Toutefois un autre sage inconnu a ajouté: Si tu veux apprendre quelque chose, enseigne-le!

 

Que votre journée soit remplie de cet équilibre du donner et du recevoir.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 09:19

1289291_money____money___-1-.jpgIl y a des  années que je pratique un certain exercice de gratitude. En effet, chaque fois que je vois un cent sur le pavé, je me plie, je le ramasse et je remercie pour cette petite abondance sur ma route. Je me dis que si je n'ai pas le coeur  de ramasser la petite, je ne mériterai pas davantage  la grande ! Il y a un début à tout, non?

 

Mais voilà que cet été, je me retrouve à St. John's, Terre-Neuve où j'y ai vécu un séjour de quarante jours. J'ai donc eu le loisir d'y observer les manières de ces gens.  Une habitude assez remarquable y a été développée, en tout cas  plus évidente que chez moi au Québec. À la sortie des commerces, que ce soit un restaurant, une épicerie, à la station d'essence, il n'est pas rare de trouver de ces cents éparpillés sur le trottoir, en famille de cinq, six, sept et même huit à la fois!

 

Aussi, parlant intérieurement à mon guide avec qui j'entretiens une relation étroite et quotidienne, je fis un pacte avec lui. Bon!  Voilà des années que je ramassais ces cents. N'était-il pas temps que je donne la chance à d'autres cueilleurs de le faire et ainsi de créer leur abondance personnelle ?

 

Je résolus donc à l'avenir de ne ramasser que les pièces de vingt-cinq cents. Par miracle, je traversai à cet instant la cour d'une station d'essence: un vingt-cinq cents tout rond se trouvait là, juste devant moi, attendant impatiemment que je le cueille. Quelle coincidence! Mais voilà maintenant que je traversai la rue : une belle pièce de  vingt-cinq cents toute rutilante se trouvait au beau  milieu de la rue! 

 

La leçon que j'en ai tiré est celle-ci: la vie nous accorde ce que nous demandons mais nous devons d'abord élargir notre capacité de recevoir! Le vrai travail, c'est nous qui devons l'accomplir. La vie fait le reste ! Qu'elle daigne donc vous enseigner une de ses précieuses leçons en ce beau mercredi pour vous enrichir !

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 14:28

Travailleuse du rêve, la semaine dernière, je ne pouvais passer à côté du visionnement du film Origine, mettant en vedette Léonardo di Caprio. On y traite du rêve non seulement lucide, qui intrigue tant les scientifiques depuis les vingt dernières années en raison de son immense potentiel mais aussi du rêve partagé.


En sortant de la salle, je suivais pas à pas un couple d’âge mûr discutant et émettant leur point de vue respectif sur le film. Comme moi, la dame n’avait pas particulièrement apprécié le scénario hollywoodien à la James Bond, au rythme hyper rapide, où il y a un meurtre à la seconde, des bombes qui éclatent avec tous les éclats, bombardant d’images les visuels tel que moi, ce qui devient vite agressant. Je vous épargne les bruits, bref, un genre de film que bien des mâles apprécient, se projetant à travers le héros. Tous les goûts sont dans la nature, j’en conviens et je respecte !975857_film_clapper_4-1-.jpg


Je sursautai cependant en entendant s’exclamer monsieur qui avança un : ‘Voyons donc voir si on peut voyager en rêve avec d’autres personnes, c’est complètement ridicule !’ Son épouse de répondre : ‘ Ben voyons, ce n’est qu’une fantaisie cinématographique ! À ce moment, j’ai tellement eu envie de m’intégrer, comme dirait mon fils, et me m’immiscer dans leur conversation. La langue me chatouillait drôlement! J’avais tellement le goût de lui dire qu’il s’agissait était bel et bien d’une réalité et non d’une fiction ! Quoi ? Vous aussi n’y croyez pas ?


Permettez-moi de vous partager une expérience vécue vers l’an 1994. Au printemps je notai dans mon journal un bref rêve dans lequel il était question du 28 juillet. Au réveil, je m’étais empressée de mettre une note dans mon agenda à cette date avec un rappel de du rêve pour que je puisse retourner le relire. Le matin ensoleillé du 28 juillet, ayant complètement oublié ce fait, je transcrivis mon rêve du matin au propre dans mon journal de rêves comme je le faisais habituellement. Il s’agissait d’un rêve qui s’était déroulé dans la cage d’escalier de la polyvalente de mon patelin. J’y étais en compagnie de mon fils et il se passait une scène précise.

 

Puis, mon café de céréales à la main, j’allai mettre en marche mon ordinateur tout en jetant un coup d’œil à l’agenda ouvert sur mon bureau. Qu’avais-je donc au programme aujourd’hui ? Tiens ! me dis-je, nous y sommes : 28 juillet ! Je décidai donc de lever mes antennes et de rester à l’affût du moindre événement suspect. Que voulait donc me signifier ce fameux petit rêve ? Sur quoi voulait-il attirer mon attention ?


Puis, mon fils se leva à son tour et vint me raconter son rêve qu’il qualifia ‘d’étrange’. Il me le relata avec grand enthousiasme. Une fois son récit terminé, je lui tendis mon journal de rêves et lui demandai de lire mon rêve du matin. Nous étions aussi ensemble dans son rêve, au même endroit et faisant la même chose. Ce qui me prouva que, la nuit, dans nos rêves, nous voyageons avec d’autres personnes. Dans ces contenus oniriques se déroulent des événements aussi réels que ceux que nous vivons dans la conscience d’éveil. Depuis ce temps, les rêves partagés sont devenus pour moi une réalité autant que ce qui se passe dans la conscience d’éveil. Deux consciences différentes mais tout aussi réelles ! Pourquoi ne pas faire un essai ce soir en formulant le postulat suivant :


- Cette nuit, j’expérimente un rêve partagé avec des personnes que j’aime.


Ouvrez grand votre esprit car, comme la écrit l’auteur Wayne Dyer, Il faut le croire pour le voir ! Effectivement, puisque le rêve fonctionne avec la loi spirituelle des attentes ! Vous avez l’audace d’explorer de nouveaux univers par le biais de vos rêves ? Je vous invite à lire mon livre Voyager dans la lumière, comprendre et apprivoiser le monde astral, traitant aussi des rêves lucides et de leurs cousins, les rêves de faux éveils. Soyez des Indiana Jones du rêve ! Impossible de vous blesser puisque vous n’avez pas corps de physique dans cette dimension.


 Bonne nuit et bonne visite exploratrice !

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 11:39

La nuit, la vie nous parle par les rêves. Sommes-nous attentifs à ses messages ou demeurons-nous totalement indifférents à ce langage? Les rêves parlent quelquefois si forts qu’ils nous tirent brusquement du sommeil, les émotions étant à leur paroxysme. Ceux-là, on les appelle cauchemars. Ils meublent nos nuits uniquement pour retenir notre attention et demandent simplement à être compris pour cesser de se répéter. Mais que veulent-ils donc nous révéler?

 

Une poursuite infernale par un personnage menaçant ou un animal sauvage représente t’il une situation que je crains donc que je fuis? Ai-je gardé une crainte à l’égard d’une personne issue de mon passé? L’important est de savoir que je dois faire face à l’objet de ma peur durant le rêve, ne pas m’enfuir. Alors une fois éveillé(e), revoyons nos images de rêves et imaginons une fin où je serais victorieuse et cause au lieu d’être victime et impuissante. Graduellement le cauchemar se transformera tout comme votre vie intérieure et prendra la forme d’un scénario positif. La confiance s’installe peu à peu.

 

422281_scanner_fear_4.jpgD’autres thèmes désagréables apparaissent fréquemment dans les rêves : par exemple, des scènes de chute dans le vide surgissent souvent spontanément dès que le rêveur est confronté à l’inconnu. Une situation nouvelle se produit et le mental n’a guère de repères connus pour se sécuriser. Mais la cause de ce rêve peut être d’ordre physique voire une chute de pression ou issue de la gestion émotionnelle quand on a l’impression de perdre la maîtrise dans un contexte diurne.

 

Il y a les rêves où l’on cherche désespérément sa voiture pouvant refléter une perte d’autonomie dans la vie d’éveil. Les rêves où l’on se sent engouffré, pris dans une tornade, prisonnier dans quelques endroits étroits et suffocants. Bref, toutes ces situations doivent être reliées au vécu du rêveur. Lui seul peut en valider la teneur puisqu’il s’agit de ses symboles personnels et qu’il est le seul créateur et acteur de ces images nocturnes.

 

Soyez donc à l’écoute chaque nuit pour y puiser des informations précieuses qui ne demandent qu’à vous éveiller aux solutions possibles, à un plus grand bonheur et à une plus grande liberté d’être.


Bonne nuit et faites de beaux rêves!

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 10:52

Il existe une bonne douzaine de raisons occasionnant des rêves sexuels et les rêves de nudité en font partie. En fait, ce type de rêve est peu souvent en relation directe avec notre sexualité. Voyons quelques unes de ces raisons.


D’abord, ces rêves où on se retrouve nu s’interpréteront différemment selon le sentiment que l’on éprouve. La nuit dernière, Lucie se promenait sur un chantier de construction les seins nus devant des travailleurs masculins et se sentait tout à fait à l’aise. À la question : quel chantier as-tu entrepris ces derniers temps et dans lequel tu te sens bien? Immédiatement, elle m’a répondu celui de mettre mon curriculum vitae à jour, ce qui lui demandait bien des efforts mentaux mais lui apportait une grande satisfaction car ainsi, elle prenait conscience de toutes les habiletés qu’elle avait développés au cours des dernières années. Elle avait vraiment envie de changer de domaine. Auparavant, cet exercice l’épuisait pourtant.


1198753_love_is_in_the_air.jpgDans nos rêves, être nu et se sentir bien, révèle notre capacité à être bien dans notre peau, étant capable de se mettre à nu, d’être authentique, de nous dévoiler tel que nous sommes, sans artifice. Cette nudité est très liée au sentiment vécu dans le contenu onirique. Dans le rêve suivant, il en va autrement : Julie se trouve à l’avant d’une église près de la nef. Elle est nue et se sent très inconfortable de se présenter ainsi en public. Elle sent sur elle le regard des gens, ce qui la couvre de honte. Julie réfléchit et estime que sa voie spirituelle actuelle ne lui convient absolument plus, car elle ne correspond plus à ses croyances actuelles et ne répond en rien à son questionnement spirituel. La nudité met donc l’accent, ici,  sur l’inconfort. En fait, elle avoue craindre le jugement de ses proches si elle abandonne cette voie pour une autre.


La nuit dernière, Yan, seize ans, a vécu un rêve érotique très sensuel et très intense. Une superbe jeune fille le rejoignit au lit et ils firent l’amour d’une façon enflammée. Dans ce type de rêves, le travail hormonal qui se fait durant le sommeil procure du plaisir au niveau du chakra sexuel et influence les images du rêve en intégrant des contenus érotiques. L’origine de ces images est donc physiologique. De plus, comme le rêve sert à l’apprentissage, et que l’adolescent se prépare à entrer dans une période active sexuellement, il expérimente donc, dans un premier temps, apprivoisant ainsi les contacts intimes.


Martine a rêvé qu’elle faisait son marché, quand elle a soudainement rencontré son voisin, puis faisant l’amour passionnément avec lui sans réserve dans l’allée des conserves. Intriguée, elle réfléchit et convint qu’elle était justement dans une démarche pour combler un besoin de nourriture intérieure (marché). Son travail ne la satisfaisant plus, elle s’était inscrite à un cours au centre d’emploi pour mieux s’actualiser et changer de domaine professionnel. L’autre jour, pendant qu’elle tondait le gazon, elle a vu ce voisin entrer chez lui avec un dictionnaire sous le bras. Une pensée lui était venue : il aime sans doute les mots croisés tout comme moi. Martine avait une attirance particulière pour l’écriture. Travailleuse manuelle, le rêve lui signalait donc qu’elle pourrait opter pour un emploi où elle aurait à écrire et qu’elle y éprouverait du plaisir. La relation de fusion avec son voisin n’était en fait qu’une image parlant d’intégration à la personnalité, ce trait de Martine attirée pour les mots.


En rêve, nous pouvons donc rêver que nous faisons l’amour aussi bien avec notre propre père, notre sœur ou notre propre  enfant sans éprouver des désirs incestueux inconscients. Il s’agit plutôt d’intégration à la personnalité.

Il arrive que nous vivions, en rêve, des orgasmes intenses et ce, avec ou sans partenaire. Il s’agit ici d’une incursion dans les mondes spirituels de l’âme qui baigne alors dans un état extatique. La nuit, nos chakras s’alignent harmonieusement, pour mieux nous  élever vers notre véritable demeure, ce qui nous procure du plaisir intense.


Durant le sommeil, quand se produit un déblocage au niveau du chakra sexuel, des sensations physiques agréables créent des images sensuelles dans le rêve. En tant que consultante, j’ai reçu quelquefois des hommes qui, un peu passé la quarantaine, rêve qu’ils découvrent une déesse, belle à faire damner un saint, dans leur placard, dans le coffre de leur voiture, etc. Il est évident que ces messieurs aimeraient bien que ce rêve soit prémonitoire mais l’expérience, au fil des années, m’a amenée à confirmer qu’il s’agit de la découverte intérieure de leur aspect féminin ou yin. Les hommes sont habituellement plus yang et en maturant, ils se rapprochent de plus en plus de l’autre axe, le yin. Il en est de même pour la femme qui, plus yin, se tourne vers le yang au mitan de la vie.


Micheline rêve à répétition qu’elle fait l’amour avec un homme et que, chaque fois, une personne les regarde, ce qui la gêne ou soit que le couple est dérangé. Ce type de rêve remet donc en cause son droit au plaisir. La personne doit alors modifier ses comportements afin de prendre soin d’elle et de se permettre du bon temps.


Charles a rêvé la nuit dernière d’une sirène aguichante vêtue d’une robe de nuit légère et diaphane de couleur rouge flamboyante. Ce dernier est en couple depuis de nombreuses années et sa vie sexuelle manque un peu de piquant. Le rêve vient l’aider à raviver sa passion amoureuse pour introduire de la fantaisie. S’il ose partager ce rêve à sa conjointe, et si elle a un esprit ouvert, elle pourrait fort bien récupérer cet élément pour introduire du nouveau dans leur couple en se procurant un tel vêtement qui semble présenter un élément de fantasme attrayant aux yeux de son époux.

Avez-vous déjà rêvé que vous étiez assis sur les toilettes et que vous étiez incommodé par des regards indiscrets ou que les toilettes n’étaient pas entourées de cloisons? Il se pourrait que votre rêve vous illustre votre difficulté à oser exprimer ce qui doit sortir de vous : une colère, une insatisfaction, un désaccord, etc. Un refoulement intérieur n’est jamais salutaire, cela empoisonne la vie.

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 13:40

Le plus grand ennemi de la mémoire du rêve est sans aucun doute le manque d’intérêt. Si je crois que tous mes contenus oniriques ne sont que des stupides mises en scène sans raison d’être, il y a de fortes chances qu’au réveil, ils se volatilisent et que je n’en conserve aucune trace.

Le temps de rétention étant de cinq à dix minutes, il est important de les consigner par écrit dès le réveil. Bien sûr, si vous venez tout juste de rêver que vous étiez poursuivi par un tigre affamé aux dents longues et bien affilées ou encore que vous veniez de remporter le gros lot de dix millions de francs à la loterie, la mémoire sera encore très vive au réveil vu le contenu intense. Mais lorsqu’il s’agit d’un rêve assez banal, sans grande charge émotionnelle, le rêve oblige à les noter. Combien de rêveurs ont été dépossédés de leurs trésors de nuits au matin!. Une fois éveillés en pleine nuit, ils se sont dits : «Je vais me le répéter mentalement et demain, je vais m’en souvenir!», Erreur! vous venez d’essuyer une perte importante! Peut-être vous privez-vous d’une solution à un problème vécu en journée? Ce serait trop triste, n’est-ce pas, de passer à côté d’une telle abondance!1182879_woman_writing_in_the_agenda-1-.jpg

Lorsque nous nous mettons au lit trop fatigué, il est plus difficile de se souvenir de ses rêves. Une période stress trop intense est également un facteur nuisible. Les repas copieux composés d’aliments lourds ne favorisent, non seulement le rappel des rêves, mais aussi un sommeil régénérateur. L’alcool, le tabagisme abusif, les breuvages contenant de la caféine nous éloignent de ce bel objectif. Pour illustrer les méfaits de l’alcool, par exemple, sachez qu’un alcoolique en sevrage mettra près de deux ans avant de retrouver un cycle normal de sommeil. En effet, cette substance crée l’illusion de disposer au sommeil, oui mais une fois endormi, le dormeur vit de fréquents éveils, sans compter que la difficulté à atteindre le sommeil profond s’installe insidieusement, ce stade de sommeil qui est essentiel pour se réveiller en pleine forme. L’ignorance met aussi en péril le rappel nocturne. Ignorer les fonctions du rêve et leurs apports bénéfiques risquent de nous tenir loin de notre univers intérieur.

Bien des rêveurs, ayant vécus de fréquents cauchemars alors qu’ils étaient enfants, ont simplement décidés de bloquer la mémoire des rêves pour des raisons de sécurité émotionnelle et d’équilibre. D’autres ont expérimenté à quelques reprises des rêves prémonitoires les prévenant de la survenue prochaine d’un accident tragique ou d’un décès touchant un proche. N’ayant pas du tout apprécié cette information, ils ont également installé un barrage pour contrer le rappel du rêve, se sentant menacé ou en partie responsable du drame. Ils protègent ainsi leur trop grande sensibilité. Pour ceux-là, il est relativement aisé de retrouver la mémoire. Il suffit souvent de travailler en journée avec des affirmations positives pour reprogrammer le mental. Ainsi, il convient de répéter des phrases telles que :

- Je me souviens de plus en plus de mes rêves.
- Mes rêves sont de précieux conseillers à ma disposition.
- Je comprends mes rêves facilement avec aisance et sans effort.

Certains médicaments (surtout les antidépresseurs dont l’appellation se termine par «al») gênent le rappel des contenus oniriques. Il faut donc s’abstenir d’en consommer, du moins sur une longue période.

Après vous avoir présenté les amis du rêve dans le dernier numéro et plus laborieusement les ennemis dans le présent, je vous partage maintenant des trucs simples pour développer efficacement votre mémoire du rêve :

- Parlez-en avec vos mais qui partagent cet intérêt avec vous. le fait d’en discuter et de mettre de l’attention là-dessus stimulera vos rêves durant la nuit.


- Lisez sur le sujet, ne serait-ce que dix à quinze minutes. rappelez-vous que ce sont les vingt dernières minutes avant l’endormissement qui déterminent l’énergie dans laquelle vous allez baigner au cours de la nuit. En lisant sur les rêves, vous risquez également d’expérimenter ce que vous venez de lire, obtenant du coup des preuves personnelles que ce que vous avez lu est bel et bien véridique.

Il y a plusieurs années, une amie, lors de son accouchement, a dû subir à la toute dernière minute, une césarienne. Le chirurgie a toutefois ouvert son abdomen une seconde avant qu’elle ne soit complètement sous anesthésie. Elle poussa alors un cri à vous dresser les poils sur les bras puis sombra dans le sommeil. L’équipe médicale s’affaira alors à libérer le bébé et retourna ma copine dans la salle de réveil. Dès qu’elle reprit conscience,  celle-ci termina son cri effroyable. Durant tout ce temps de chirurgie, elle était demeurée dans cette énergie intense, la malheureuse! Préparez-donc votre coucher avec une attention aimante. Les bulletins de nouvelles à la télé ne sont guère plus réjouissants! Introduisez volontairement et en toute conscience du s positif dans vos pensées au moment de vous glisser sous les draps.

- Prenez le temps de relaxer avant d’aller au lit. Favoriser un bon endormissement en baissant l’intensité lumineuse dans votre résidence et le volume du téléviseur ou de votre système de son.

- La méditation, la prière ou contemplation selon la forme qui vous sied davantage est une excellente façon de préparer ses nuits. Elle ouvre sur votre vie intérieure, justement là d’où émergent les rêves. Si vous demeurez constamment préoccupé et en action le jour, sans jamais vous arrêter pour vous recentrer sur vous et prendre contact occasionnellement avec votre aspect divin, je peux bien lancer la tour Eiffel dans une mare, que vous n’en auriez même pas conscience tellement vous êtes concentré ailleurs! Soyez donc bien branché! Pratiquer l’intériorisation quotidiennement, ne serait-ce que vingt  minutes par jour.

- Créez un rituel au coucher pour vous reconnecter au rêve. Par exemple, sortez votre journal et votre plume que vous déposez sur votre table de nuit.

 - Pratiquez la technique du verre d’eau. Buvez la moitié d’un verre d’eau et déposez la seconde moitié sur la table de nuit en vous disant :«Demain matin, au réveil, quand je boirai le reste de l’eau, je vais me souvenir de mes rêves». Cette méthode fonctionne pour beaucoup de gens.

-Écrivez
au coucher dans votre journal de rêve : Cette nuit, je me souviens de mes rêves. Vous pouvez répéter de 21 à 30 jours pour créer l’habitude.

- Demandez de l’aide à votre puissance supérieure, guide ou entité de rêve, Jésus, Bouddha, Krishna ou à qui bon vous semble pour vous en souvenir. N’est-il pas dit :«Demandez et vous recevrez»? Il m’arrive fréquemment de me souvenir d’un rêve tout frais alors qu’un téléphone se met à sonner dans le scénario de rêve, ce qui cause mon réveil, ou encore de sentir la main de quelqu’un qui me tape sur l’épaule (bien qu’il n’y ait personne près de moi, une fois éveillée) et même qu’un personnage m’invite à prendre des notes sur ce qui vient de se dérouler dans mon rêve. Agissez ou plutôt dormez avec foi!

livre3La nuit, lorsque vous vous éveillez naturellement, vous venez de terminer un cycle de rêve. Profitez-en pour écrire les points importants mais surtout le sentiment final. Non pas comment vous vous sentez une fois éveillé mais comment vous vous sentiez à la tout fin du rêve. En journée, transcrivez-le au propre dans votre journal avec le récit complet.

Pour conclure sur la mémoire du rêve, sachez que les cellules de votre corps possèdent une mémoire. Vous vous souviendrez plus facilement d’un rêve si vous reprenez la position que vous aviez au réveil. Nous avons tous cette tendance à nous retourner dès un oeil ouvert. Étiez-vous sur le côté droit ou le gauche? sur le ventre ou sur le dos? Gardez les yeux fermés et reprenez cette position initiale. Laissez votre mémoire vous restituer ses cadeaux, puis prenez d’autres positions quelques minutes, le temps de noter ceux qui surgiront.
Pratiquez donc ces trucs simples et commencez à vous constituer une banque de rêves intéressants d’ici notre prochain rendez-vous. Je vous souhaite donc de merveilleux rêves en abondance, remplis de fantaisies et de Lumière!


Paule Boucher

Formatrice sur les rêves, conférencière et auteure de Rêves et Télépathie
Québec

 


Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 13:40

967260_baby_maximus-1-.jpgLa plupart des voies spirituelles actuelles recommandent à leurs chélas une étude approfondie et assidue des rêves. Puisque ces images de nuit sont le résultat de nos créations où le rêveur est à la fois auteur, producteur, metteur en scène, acteur et spectateur, ils contiennent donc des vérités qui nous collent à la peau.

 

Les rêves reflètent la totalité de ce que nous sommes : un héros, une victime, un être rempli d’amour pour ses semblables ou un cruel bourreau. Bref, ils présentent toutes nos facettes lumineuses ou sombres, guerrières ou pacifiques, socialement acceptables ou en répression. Ainsi, après avoir été mis en présence de ces aspects multiples, nous pouvons mieux intégrer l’individualité de l’âme que nous sommes et grandir un peu plus.

Mais quels avantages y’ a-t-il à porter attention aux contenus nocturnes? Les rêves sont, à mon sens, l’instrument idéal pour apprendre à se connaître. «Connais-toi, toi-même» a écrit le sage Socrate! Nos activités oniriques peuvent aussi nous informer lors de la présence d’éventuels dangers, nous conseiller sur notre santé, trouver des réponses à nos questions, guérir des souvenirs douloureux, solutionner des problèmes financiers, communiquer, s’équilibrer, maintenir le contact avec le Divin, apprendre, faciliter l’adaptation au changement, etc . La liste est longue ; les possibilités illimitées!

Graduellement en travaillant activement avec ses rêves, une plus grande confiance en soi s’installe. Nous devenons notre propre source de renseignements et elle s’avère des plus fiable. Mais comment est-ce possible? Pourquoi donc se fier aux messages de nuit?

Eh bien! Sachez que le jour, nous utilisons à peine 5 à 12% de nos facultés cérébrales, contrairement à nos périodes de sommeil paradoxal (sommeil accompagné de la mémoire de rêve) où nous utilisons, attention!: 80% en moyenne de ce potentiel! Nous sommes donc tous des génies lorsque nous dormons. Voilà pourquoi les rêves sont de précieux alliés. Voilà pourquoi il faut les mettre à contribution dès maintenant!

Mais comment donc les utiliser et les mettre à notre service chaque nuit? D’abord en formulant des demandes à ses rêves. Non pas sous la forme de questions mais par un énoncé simple et concis noté dans un journal de la façon suivante :

-Cette nuit, je découvre une solution créatrice à mes problèmes financiers;
-Cette nuit, j’invite l’âme de ma mère décédée à me rencontrer afin de prendre de ses nouvelles;
-Cette nuit, j’essaie un nouveau look dans mes cheveux pour le printemps qui vient!
-Cette nuit, je vole comme un oiseau dans le ciel.

Les possibilités sont illimitées. Je vous invite à consulter le livre Les rêves, messagers de la nuit de Nicole Gratton publié aux Éditions de l’Homme, dans lequel vous trouverez plus de 150 exemples de postulats. Voilà de quoi satisfaire pour longtemps l’appétit des Indiana Jones du rêve!

Sous la forme affirmative, le subconscient tend à collaborer davantage que sous la forme interrogative. De plus, en mettant sur papier notre demande, le mental libère cette énergie et se rend ainsi plus disponible à créer un scénario répondant aux attentes du rêveur. Soyez donc audacieux et profitez au maximum du laboratoire personnel qu’est le rêve, et ce en toute sécurité.

Travaillez en coopération avec les rêves, c’est fantastique! Mais d’abord, faut-il s’en souvenir? Une lecture sur le sujet (ne serait-ce que dix minutes avant de dormir) ouvrira votre esprit et permettra à la mémoire du rêve de vous offrir ses cadeaux. De plus, vous risquez de valider en rêve les notions lues. Rien ne vaut l’expérimentation directe. Ainsi nul ne pourra ainsi vous enlevez vos preuves irréfutables.

À l’instar de nous tous, la rêve a des amis mais aussi des ennemis. Il convient à prime abord de bien les identifier. Commençons par les amis : un désir sincère de vous occuper de vos contenus oniriques aide au rappel. La loi spirituelle de l’économie est à l’oeuvre et ne tolère pas le gaspillage. Un sage a déjà dit : «On ne donne pas de perles aux pourceaux!» Ceux qui ne sont pas en mesure d’apprécier les informations du rêve se souviendront rarement de leurs rêves.

Une grande fatigue entravera également la mémoire du rêve. Les images de nuit ont alors de la difficulté à s’imprimer sur notre «disque dur» lors de ces périodes. Il est bon de savoir que lorsque nous nous mettons au lit, nous ne devons pas être épuisé. Nous avons alors causé un déséquilibre dans notre dépense énergétique. «Trop» est comme «pas assez»! Suivre la voie du juste milieu est la solution. Savoir s’arrêter et se mettre à l’oeuvre quand il en est temps.

Une écoute attentive et respectueuse favorise la mémoire du rêve. Traiter ses rêves de ridicule, idiot ou incohérent... révèle notre propre incompréhension de nous-mêmes et un manque flagrant de conscience face à nos états intérieurs. Bénissez vos rêves même si vous ne les comprenez pas du premier coup! Les rêves incompris se répètent pour notre plus grand bien en empruntant diverses métaphores pour mieux de cerner et résoudre une situation conflictuelle.

Une bonne estime de soi facilite le travail des rêves. Me croire digne de recevoir ces trésors de la nuit ne fait que contribuer à les multiplier. Nous sommes des êtres d’abondance et de plaisir, ne l’oublions pas! Du simple fait que nous sommes âme permet de jouir de cette guidance. Il arrive souvent, lors de mes conférences, que des gens me demandent combien de temps elles doivent patienter avant de recevoir des réponses à leurs postulats du soir. J’ai alors tendance à leur retourner la question : «Combien croyez-vous?» Sachez que le rêve agit selon nos attentes. Par exemple, si vous croyez que vous n’êtes q’une débutant(e) sans expérience, et que de ce fait, cela doit bien nécessiter trois bonnes semaines d’incubation avant d’obtenir une réponse, le rêve se moulera à vos croyances! Personnellement, je n’ai jamais cru un seul instant que le rêve avait besoin d’un délai de réflexion. J’ai ainsi obtenu une réponse à mes questions dès le première nuit!

Toutefois, mentionnons que le postulat livre l’information selon trois critères importants . D’abord : avoir un désir sincère et honnête de vouloir coopérer avec ses rêves. À quoi bon interroger ses nuits si on rejette la réponse au panier et que l’on ne pose aucune action conséquente. Puis, un second point : avoir une intention noble et élevée. Les rêves ne sont pas à notre service pour que nous les utilisions de façon purement égoïste. La loi spirituelle du retour veille au grain. Soyons écologique dans nos demandes. Pensons aux autres. Que les fonctions du rêve soient donc utilisées pour le bien du Tout. Un Tout, dans lequel vous faites partie évidemment! Un dernier point : avoir un besoin prioritaire. Le rêve est infiniment intelligent. Il sait quel domaine de ma vie doit prioritairement être mis en lumière. Ma santé? Mes relations familiales? Ma situation d’épouse? Bref, il va doit au but.

Développez donc la bonne habitude de vous mettre au lit dans une attente joyeuse vis-à-vis de vos rêves, devenez des passionné(e)s du rêve. Ils sont de fidèles serviteurs attentionnés qui ne demandent qu’à faire de vous une personne heureuse. Découvrez toute la magie que recèle ces heures de repos, faites-en des envolées enchanteresses!...Et bons rêves!

Dans le prochain article, découvrez qui sont les ennemis no# 1 du rêve. Essayez des trucs simples et pratiques pour mémoriser vos rêves davantage. 


Paule Boucher

Enseignante et auteure
Québec

 


Repost 0
Published by Paule - dans Signes de jour
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 13:39

Nous vivons à un rythme fou! Notre mode de vie occidental déborde d’activités de toutes sortes. Mais où donc retrouver un équilibre, un ressourcement, une régénération essentielle pour tenir le coup dans cette course effrénée?1185531_meditation_2-1-.jpg

Rassurez-vous! Vos rêves sont là et veillent sur vous! Ils sont des moments propices à ces fins. Ils sont des antistress naturels tout désignés quand tout va trop vite! La preuve? Dès que nous vivons du nouveau dans notre vie, notre temps de rêves augmentent naturellement pour nous permettre de nous adapter au changement et aussi à l’apprentissage de nouvelles notions dans un espace inconnu en soi: l’adolescent en apprentissage de sa sexualité, la nouvelle maman, les jeunes mariés ou les victimes de traumatismes. Mais les rêves, ça sert à des tas d’autres usages!

Pour bien les décoder, d’abord faut-il savoir que nous possédons plusieurs corps et que chacun d’eux bénéficie d’un type de rêve qui lui est propre pour le maintenir en santé nuit après nuit. Nous sommes des êtres multidimensionnels. Nos rêves savent combler ces besoins bien spécifiques.

Ainsi le corps physique jouit-il du rêve réactif pour se protéger durant le sommeil. Un pyjama trop serré provoquera des métaphores où le rêveur est coincé. L’individu ainsi bousculé par l’intensité des images, s’éveille et peut ainsi veiller à son bien-être physique en corrigeant une situation inconfortable. Une fenêtre de chambre à coucher fut-elle restée ouverte par temps frais : le rêveur se verrait par exemple sur une banquise de glace au pôle nord en maillot de bain et ainsi grelotter. Ces images «choc» tirent instantanément le dormeur du sommeil, ce dernier peut ainsi se lever et prendre soin de lui. Le même phénomène se produit lors d’une fièvre, une sinusite entravant une bonne respiration ou encore une vessie trop pleine. On cherche alors en rêve des toilettes un peu partout, on se voit uriner sur un canapé ou dans un endroit inapproprié. Puis on s’éveille avec une envie urgente d’éliminer. Le rêve réactif prévient de ce qui se passe à l’intérieur du corps physique mais aussi à l’extérieur dans l’environnement du dormeur. Si une personne mangeant une orange entre dans une chambre où se trouve un dormeur, ce dernier risque de se moduler un rêve avec des images qui auront trait à ce fruit.

Le corps des émotions ou corps astral nécessite lui aussi des soins nocturnes. Aujourd’hui, vous avez vécu un conflit au travail? Un client vous a harassé? Vous avez eu envie d’un robe superbe aperçue dans une vitrine mais malheureusement vous n’avez pas le budget pour vous l’offrir actuellement? Un gamin fut insolent dans votre classe d’élèves? Vous êtes à la diète et vous avez le goût de chocolats? Vous êtes en sevrage de tabac ou de substances chimiques ? Rassurez-vous, le rêve compensateur vient à votre rescousse! Toutes ces frustrations refoulées sont rééquilibrées en mode «sommeil». Au réveil, nous nous levons frais et disposé pour une autre série d’aventures diurnes. Heureusement! Sinon, nous ne pourrions fonctionner adéquatement le lendemain.

Les mémoires accumulées dans nos cellules forment le corps causal contenant à lui seul tout notre présent, notre passé mais aussi notre futur. Lui aussi à besoin de révision. Le rêve temporel va ainsi nous aider à identifier les causes passées pour mieux comprendre les situations présentes. C’est lors de ces rêves que nous avons également accès à nos vies passées mais aussi à notre futur par le biais des rêves prophétiques et prémonitoires.

Le rêve prophétique n’est qu’un avis de ce qui pourrait arriver selon des probabilités mathématiques. Si on aime : on poursuit dans la même veine, sinon on change son fusil d’épaule. Il s’avère donc muable. Alors que le rêve prémonitoire est une information selon notre plan de vie ou celui d’un proche. Un événement qui est immuable car il est une expérience que l’âme a choisi de vivre. Il appartient au destin. Ainsi nous sommes davantage mieux préparé à accueillir lorsque le dit événement se produit.

Le corps éthérique ou subconscient quant à lui, bénéficie des rêves d’intuition pour ramener à notre conscience les messages du cerveau droit ou chuchotement de l’âme merveilleuse que nous sommes tous. En journée, notre attention souvent prise par toutes sortes d’activités, l’âme tente vainement de transmettre des informations qui ne sont finalement pas ou mal reçues. Elle désire uniquement nous guider vers les bons choix en utilisant alors ce type de rêves pour revenir à la charge et enfin rendre son message.

L’âme, cette partie la plus noble en nous, cette étincelle divine, requiert les bons soins occasionnels du rêve spirituel. L’aventure humaine n’est pas toujours de tout repos, aussi a-t elle besoin de déployer ses ailes de temps à autre et de recontacter sa véritable essence. Elle s’offre alors le luxe d’un rêve d’envol, un beau songe rempli de Lumière, une rencontre avec un sage, un rêve d’enseignement ou encore un rêve transportant de musique sublime. Platon a dit que c’est d’abord à elle que l’on doit prodiguer les soins les plus assidus puisque l’on ne peut soigner les yeux sans soigner la tête. Ni la tête sans soigner le corps tout entier. Ni soigner le corps sans soigner l’âme.

Laissons donc nos rêves guérir nos corps et nous guider vers la santé, héritage divin. ne sommes-nous pas à l’image de notre Créateur?. Laissons-les nous révéler la partie la plus belle de ce que nous sommes!

Dans un prochain article, apprenez comment travailler activement avec vos rêves? Quels avantages pouvez-vous en retirer? Comment sauver du temps et de l’argent? Comment aller puiser de l’information, simplement en énonçant des postulats consignés dans un journal au moment d’aller au lit? Bonne nuit et beaux rêves!


Paule Boucher

Enseignante et auteure

Québec

 


Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article

Présentation

  • : École de Rêves Nuit et Jour, par Paule Boucher
  • École de Rêves Nuit et Jour, par Paule Boucher
  • : Oui! Une vraie école pour apprendre à décoder ses rêves et à comprendre ses synchronicités ou signes de jour. Consultations, formations, stages ou ateliers, conférences, livres.
  • Contact

Un nouveau livre pour bientôt

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Contacter Paule

 

 

Par la poste :
5503, rue Symphonie
 

Charny (Québec)

G6X 3B8 Canada

 

Au bureau:

École de Rêves internationale Nuit & Jour

2669, chemin Ste-Foy, bureau 200

Québec (Québec) G1V 1V3

Canada

 

Par courriel
Par téléphone
:
+1.418.988-3105

Cel.: 418.558.5496