Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:19

1120282_laughter-1--copie-1.jpg

Les rêves contiennent parfois des jeux de mots amusants, ce que l'on appelle dans le jargon du métier le langage des oiseaux.

Une personne de mon environnement a très peur quand elle entend parler des rêves et des signes de jour. Elle ne tient pas à savoir ce que les siens ont à lui révéler, c'est son choix.

Aussi avons-nous convenu  de ne plus nous côtoyer. C'était plus simple ainsi. Je n'allais renier ce que je suis pour lui faire plaisir; elle ne blairait pas de m'entendre parler de mon domaine.

 

Par contre, comme nous avons à nous rencontrer occasionnellement, nous avons convenu de nous saluer tout de même respectueusement, mais sans plus.

Je l'ai vue dernièrement. Comme c'était la période la Saint-Patrick et qu'elle portait un bérêt à carreaux, spontanément en la saluant, j'ai fait l'association et je lui ai demandé si elle célébrait la St-Pat.

Mais après réflexion, je me suis demandée si ces paroles n'étaient pas inconsciemment sorties de ma bouche pour rire d'elle. Avait-elle cru de son côté que je m'étais moquée d'elle, que je voulais l'humilier?

 

Voilà que mon rêve s'en est mêlé et m'a présenté le scénario suivant:

 

Je vois d'abord entrer cette personne qui craint les rêves. Son crâne est rasé et elle porte une jaquette d'hôpital blanche. La tête rasée est un symbole dans mes rêves d'une personne qui entretient des pensées négatives à mon égard. La jaquette m'indique que cette personne a besoin de soins.

 

Je vois cette information comme une invitation à la tolérance et au pardon.

 

Puis, je discute avec un homme qui vient la chercher. Il a un drôle d'accent. Il me dit qu'il vient de Quiarriz. Je crois vaguement savoir où c'est.

 

Aussi je vérifie si j'ai raison de croire que c'est au nord de la France. Il confirme que c'est au nord de Paris. Il prononce le mot nord dans un son nasillard qui sonne plutôt comme non.

 

Sachant que les noms propres contiennent souvent des jeux de mots dans les rêves, je me suis attardée à Quiarriz (lire Qui a ri?) et Paris (lire Pas ri). Le mot nord mal prononcé, me confirmait que je n'avais pas eu de mauvaises intentions. 

 

J'ai donc ma réponse: je n'ai pas ri d'elle. Bien sûr, je ne peux être responsable de son bout à elle dans notre relation: comment elle a vécu la situation. Elle est libre de penser.

 

Pour citer un autre exemple, un jour un jeune homme se demande s'il lui serait salutaire de sortir avec une certaine jeune fille qu'il a rencontrée dernièrement et qui lui plaît.

 

Dans son rêve, tout ce dont il se souvient est qu'il était à Sorel. En jouant avec ce nom propre, on peut trouver deux mots: sort et elle: sort avec elle! Le rêve est condensé donc peu bavard. Une image vaut mille mots!

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 10:07

1109269_keep_it_clean-1-.jpgEn naissant, on reçoit tous du karma individuel,  familial et collectif. Le but de la vie est de s'en débarasser afin de progresser dans les mondes spirituels et de ne plus être obligé de se réincarner.

 

Personnellement, je connais une bonne façon d'éliminer du karma: tout faire au nom de Dieu. Mais ce n'est guère facile de toujours avoir ce réflexe en tête (ou dans le coeur) avant chaque parole ou action!  

 

L'avantage de travailler avec ses rêves est que nous pouvons faire des tas de prises de conscience qui nous amènent à changer des choses en nous et qui améliorent par le fait même notre vie au quotidien. Notre karma commence alors à s'alléger.

 

Il y a plusieurs années, une voyante m'avait prédit que mon fils à l'adolescence subirait un grave accident dans l'eau. Elle le voyait étendu le crâne tout ensanglanté entouré de ses copains. Une fois chez moi, j'ai réfléchi à ce que je pouvais bien apprendre d'une telle expérience.

 

De fil en aiguille, j'ai débuté un cheminement spirituel qui m'a permis d'évoluer (du moins j'ose le croire ) et de me débarrasser de certaines mauvaises habitudes et comportements non souhaitables. Bref, j'ai changé plein de choses dans ma vie!

 

Un jour, alors que je vivais avec mon fils au bord d'un lac, j'avais acheté un bateau à moteur. Il lui était interdit de l'utiliser sans la présence adulte. Je me suis aperçue que malgré cette consigne, il l'utilisait avec ses copains pendant que j'étais au travail. Ainsi, il me désobéissait.

 

Les paroles de la voyante me sont soudainement revenues en tête. Et s'il avait un accident avec ses amis et se blessait grièvement ? J'ai donc décidé de vendre l'embarcation. Un acheteur s'est présenté dès les jours suivants.

 

Puis, nous sommes déménagés dans un autre coin de nature. C'est dans ce lieu que j'ai vécu un rêve épouvantable où je vivais une scène tragique qui impliquait mon fils: cette scène que m'avait annoncée la dame.

 

Je me suis éveillé en larmes, le coeur battant dans la poitrine à tout rompre. Soulagée que ce ne soit qu'un mauvais rêve, je me suis souvenue que lorsque nous avons modifié un comportement ou autre, nous venons de changer tout notre futur.

 

Ainsi, je n'avais pas eu à vivre cet accident dans la vie d'éveil. Mon rêve me permettait d'écouler ce karma en rêve au lieu d ele vivre dans la réalité physique. Quelle grâce, quelle bénédiction!

 

Si vous vous occupez de vos rêves et que vous agissez promptement, des ennuis vous seront évités car les rêves se trouvent encore dans des plans supérieurs au plan physique lorsqu'ils vous parviennent. En posant des gestes appropriés, le karma sera très allégé une fois descendu dans le physique, qui est en fait le plan le plus bas.

 

Par exemple, si vous rêvez que votre batterie de voiture est à plat, sachant que ce véhicule est la représentation symbolique de votre propre corps, véhicule de l'äme, et que vous vous reposez suffisamment, le rêve étant encore dans des mondes plus élevés, vous n'aurez pas besoin de vivre cette panne de voiture en vrai dans le physique.

 

Par contre, si vous ne prenez pas de repos, vous risquez de vous lever un bon matin avec effectivement une batterie à plat. Profitez donc de vos rêves pour éliminer ces soucis qui ne sont pas nécessaires à votre évolution  en étant à l'écoute de vos contenus oniiqes.

 

Bien des tracas sont évitables!

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 23:20

1343188_caribian_sea-1-.jpg

Dernièrement, je suis allée en vacances dans le sud. Le premier soir, j'ai noté dans mon journal de rêves le postulat suivant : Cette nuit, je m'adapte à mon nouvel environnement.

 

Dans mon rêve, cette nuit-là, je voyais ma tante que j'entendais parler. Je descendais  un 'step' assez élevé fait de crépis beige.

La demeure où je me trouvais en vacances était également de crépis beige. Ce détail me confirmait donc un lien avec mon postulat.

Dans la vie d'éveil. Dès mon arrivée, mon voyage ne se présentait absolument pas selon mes attentes. Mais je n'avais aucun pouvoir de changer les événements puisque je n'avais pas pris d'entente auparavant. Je ne pouvais donc espérer voir combler mes attentes sans entente.

 

La personne de ma tante représente pour moi une personne très digne, très diplomate dans sa communication ( je l'entends parler), qui n'exprime pas de gros mots et sait retenir sa langue lorsqu'il le faut, malgré des contrariétés et des circonstances désagréables.

 

Mon rêve m'invite donc à rester dans la dignité et le respect. Je dois avouer que le niveau de vie des gens de ce pays également m'éprouvait. Je ressentais tellement de tristesse de voir comment cette population trimait si dur et pour si peu!

 

Je me sentais abuser de leur hospitalité sur leurs terres avec des gardes du corps en permanence sur la plage pour protéger les touristes du vol,  des enfants vendeurs itinérants, des chiens errants, etc. I y en avait au cent pieds.

 

Je me voyais comme la nord-américaine qui venait étaler son opulence sur une plage devant des yeux envieux de gens qui aimeraient tant jouir de nos richesses, laissant le meilleur de leur pays à des étrangers.

 

Je lisais dans leurs yeux la tristesse ou le sentiment d'injustice de voir tous ces riches envahir leur ville. J'ai vu peu de gens sourire et cela m'affectait. Ils étaient gentils mais ne semblaient guère heureux de leur sort.

 

Je me suis interrogée. Est-ce que je me sentais coupable de vivre dans l'abondance? Non ! Je connais trop le rôle du karma individuel, familial et collectif comme celui du Québec et de sa population.

 

Mais difficile d'accepter que chacun est à sa place quand on constate la leur!

 

Je me sentais plutôt coupable de me faire servir comme une princesse par ces gens si mal payés. Je vivais et sentais tout à coup dans mes tripes l'inéquité nord-sud.

 

Oh! Bien sûr, les gens que je côtoyais me disaient que je n'y pouvais rien, que la vie était ainsi. Non! Je pense qu'ensemble, avec de la bonne volonté, nous pourrions changer les  choses et partager plus équitablement.

 

Et ne me dites surtout plus que si nous cessions d'aller envahir leurs plages, ils creveraient de faim! Je trouve cette réponse défaitiste. Nous avons tous le pouvoir d'agir  autrement! Allons-nous continuer d'abuser de leur bonté commandée par leurs dirigeants? Ce ne doit être qu'une solution à court terme.

 

Les richesses de leur propre pays ne leur appatiennent d'ailleurs pas. Ce sont pour la plupart des propriétés  d'investisseurs étrangers: italiens, américains, etc.

Je ne retournerai plus dans ce pays, ça me fait trop mal! Contente d'avoir vu mais heureuse de revenir chez moi! Si vous m'entendez un jour chialer après mon pays le Québec, n'hésitez pas à me sonner les cloches! 

Un coin du sud certes paradisiaque mais plein de contradictions et de misères!

 

Que les bénédictions soient et que le ciel m'entende!

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:56

904242_il_giornale-1-.jpg

Il y a longtemps, je marchais chaque soir d'hiver avec un ami qui faisait du placement financier. Un jour, il a économisé 2,5$. Voici donc comment:

 

À mi-chemin de notre promenade, nous nous arrêtions dans un petit café pour nous réchauffer un instant. En passant devant le comptoir, je prenais toujours le journal et l'ouvrais trois fois au hasard pointant un mot, un espace blanc ou une image.

 

Puis, je les reliais ensuite pour former une idée générale. Je trouvais amusant comment ce petit jeu pouvait me parler intérieurement.

Au début, je le faisais sans thème précis mais j'ai bien vite appris à poser des questions touchant  tous les domaines de ma vie pour rentabiliser ce jeu.

 

Le journal avait réponse à tout, oui tout! Étrange façon de lire le journal mais c'était la mienne ...que je trouvais d'ailleurs beaucoup plus intéressante et plus rapide que les centaines de mauvaises nouvelles qu'il contient en réalité.

 

Mon ami se moquait de moi, me trouvant quelque peu originale pour utiliser un terme poli.

 

Des années plus tard, j'ai reçu un appel téléphonique. Tout excité, il me raconta qu'il venait d'économiser 2,5$ grâce à mon petit jeu qu'il avait trouvé ridicule auparavant.

 

Il avait effectivement cumulé cette somme auprès de gens d'affaires de son entourage pour la placer dans un projet financier à l'étranger qui devait être très lucratif.

 

Soucieux de bien faire les choses pour ses clients qui avait mis leur confiance en lui, il ne put s'empêcher de tester la qualité de son placement en utilisant comme moi le simple journal. Il demanda d'obtenir de l'information sur ce qui allait advenir dans le futur du placement qu'il s'apprêtait à effectuer.livre2

 

Au premier pointage, son index se posa sur un Al Capone, les bras croisés, devant sa limousine noire. L'agitation intérieure le gagna. Il poursuivit une seconde fois: son doigt s'arrêta maintenant sur la photo d'un criminel.

 

Vraiment, ça n'était guère mieux! Le troisième pointage se porta sur la chronique policière. Inquiet, il décida donc de retarder l'investissement. Il eut bien raison car la semaine suivante, il apprit que cette compagnie venait de faire faillite!

 

Vous êtes un homme ou une femme d'affaire? Vous trouvez mon petit jeu loufoque? Soit! Cela me permet de constater que vous investissez dans vos affaires seulement 50% de votre capital cérébral. Pas fort, non? Vous vous servez de votre cerveau gauche, rationnel et compartimenté, mais aucunement du droit qui demeure tout à fait irrationnel ...comme mon jeu!

 

Le cerveau droit est un outil qu'utilise les grands de ce monde. Il est à l'écoute des signes de jour. C'est lui qui guide les meilleures actions vers la réussite. Surtout ne l'ignorez pas! Il pourrait vous éviter bien des gaffes!

Repost 0
Published by Paule - dans Signes de jour
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 22:07

 

1257262 gulls in flight[1]Hier soir, j'ai vécu une expérience qui me confirme que j'ai raison de croire que je suis la mieux placée pour savoir ce qui est salutaire pour moi.

  

En effet, mon ami et moi avions le goût d'aller marcher. On se prépare donc. Le printemps est presque là et la terre est bien mouillée. Nous sortons donc gants, écharpes, bonnets et manteaux d'hiver, sans oublier bien sûr, la laisse du chien dans le placard.

 

Mon ami me regarde enfiler mes Crocs (*chaussures de plastiques moulées mais doublées de simili mouton à l'intérieur). Il me recommande d'enfiler mes bottes de cuir pour plus de chaleur. Je m'objecte à son conseil prétextant que mes pieds seront davantage au sec dans ces chaussures imperméables. La température n'est pas très froide.

 

La nuit suivante, je fais un bref rêve qui me confirme que mon choix fut judicieux. Je vois une personne qui se ballade d'une rue à l'autre. Cette personne représente pour moi une personne sage et sensée dans ses décisions en général.

 

Elle marche donc avec des chaussettes blanches (positif par rapport au noir qui est négatif) et très ajourées comme celles que je mettais à mes poupées alors que j'étais enfant. Nous leur mettions également par dessus des chaussures de caoutchouc blanches.

 

Ce personnage marche donc allègrement et s'engage dans une rue enneigée. Je suis surprise car elle semble tout à fait à l'aise malgré le froid du sol.

 

Au réveil, cela m'a ramenée dans une situation vécue depuis mon enfance (poupée) jusqu'à l'âge de 35 ans. En effet, ma mère ne cessait de me répéter de me mettre des bas dans les pieds.

 

Elle prenait facilement froid par les pieds, enfilant des chaussettes dès sa sortie de la piscine en plein coeur de juillet. C'était évidemment sa croyance qu'elle tentait de me transmettre.

 

À 35 ans, j'ai donc décidé de mettre fin à de tels conseils, estimant que j'étais maintenant en âge de décider librement de ce qui était bon pour moi.

 

Voilà que la vie, en ce soir de promenade, venait me resservir cette même salade pour vérifier si j'avais  bien intégré la leçon. Certes, j'ai enfin écouté ma voix intérieure sans me laisser influencer par celle d'autrui.

 

Le plus amusant est que je me suis surprise, l'automne dernier, à recommander à une amie qui a tendance à marcher pieds nus dans sa maison, même en hiver ! de mieux se chausser pour éviter de prendre froid par les pieds!

J'ai tellement entendu ce même message à répétition qu'inconsciemment, cela s'est bien enfoncé dans mon crâne!  

Et vous, qu'est-ce qu'on vous a raconté? Etes-vous bien maître de vos croyances? Quant à moi, il me reste encore du déblayage à faire, c'est sûr. 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 23:13

1173167_glow_-1-.jpg

Hier matin, alors qu'une amie me conduisait à l'aéroport pour revenir au Québec et reprendre le travail (Ouff!, ça a passé vite une semaine !...)

 

...Je lui ai parlé des cirsconstances qui m'ont amenée à suivre de la formation en théâtre à Montréal en compagnie d'un bon ami habitant mon patelin, il y a déja plusieurs années de cela.

Nous avions à nous taper chaque fois trois heures d'autostop, le moteur de mon véhicule ayant lâché dès les premiers mois! Fallait vraiment vouloir! Été comme hiver, le pouce tendu sur le bord de la chaussée.

 

En rentrant à la maison hier soir, je me suis mise à écouter mes messages cumulés sur la boîte vocale. Surprise! Le bon ami en question avait laissé un message me racontant son rêve vécu le même matin que mon vol de retour.

 

Le voici donc: Je suis avec toi, nous marchons sur une route large et pavée. Tu portes une robe longue bleue. Tu tierns à la main une carte. Selon le paysage, nous nous trouvons dans un autre pays, peut-être l'Arizona aux E.U.

 

Son rêve m'a beaucoup amusée car, pour nous rendre à Montréal à l'époque, nous voyagions évidemment sur l'autoroute 20. Nous avions parfois à marcher longuement sur l'accotement.livre3

 

En été, je portais toujours ma robe longue fleurie bleue pour que les conducteurs voient clairement à distance qu'il s'agissait d'un couple, ce qui semble toujours moins menaçant pour les automobilistes et à un bon effet incitatif à la générosité.

 

Ce rêve me semblait très lié à la conversation eue avec cette amie qui me conduisait, comme si le rêveur avait conscience à distance de notre conversation, qu'il y assistait passivement alors que nous parlions de cette époque révolue.

 

En effet, au moment de raconter mon expérience passée, dans la voiture, je tenais mon passeport et billet d'avion. Nous étions bel et bien dans un pays étranger: la République dominicaine et sur une aurotoute par surcroît. 

 

Les rêves sont si mystérieux et grandioses! Et vous, vous avez déjà vécu un événement de ce genre relié à la télépathie? Racontez-nous vite!

 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 18:02

Vous est-il déjà arrivé de faire une course pour une personne en y mettant tout votre coeur mais que le résultat se soit avéré décevant ou insatisfaisant pour les attentes de l'autre?

 

Samedi soir, alors que nous célébrions un anniversaire de naissance, une copine me fit signe de m'approcher d'elle. En fait, elle voulait me confier son dernier rêve qui l'avait ébranlée.Tout de suite, je me remémorai une circonstance qu'elle m'avait racontée l'été dernier.

 

Son rêve et cet événement passé semblaient drôlement liés selon moi. Je m'empressai donc de lui en faire part et je fus très tentée de lui donner mon point de vue sur son rêve et le sens de cette circonstance.

 

En fait, ce que je tentais de faire était de transmettre un message du ciel à cette copine sur terre.

 

Lorsqu'il s'agit de quelque chose d'important pour notre évolution ou notre mission de vie, il n'est pas rare qu'un rêve soit également accompagné d'un signe de jour semblable en guise de confirmation.


J'avais une certitude en moi sur le sens de son rêve mais je me suis ravisée, et si je me trompais?

 

Puis soudain, un éclair génial jaillit de mon esprit. Le lendemain, je devais être exposante dans un Salon de la Femme et y animer des ateliers en dessin intuitif.

 

Je l'invitai donc à venir faire jaser son inconscient en faisant son propre dessin intuitif prenant pour  thème son rêve et par la suite, un collage complémentaire pour valider l'information.Elle allait donc faire sa démarche elle-même sans risquer la déception ou l'ingérence.

 

C'est ce que l'on peut appeler le sentier de l'autonomie.N'était-elle pas la mieux placée pour valider le sens de son rêve et de son signe de jour?

 

Et j'ai bien fait car, au cours de la nuit, j'ai fait un rêve qui m'a rappelé la fois où, enfant, j'avais mal transmis un message téléphonique à ma tante à qui était destiné cet appel. Au réveil, j'ai tout de suite fait le lien avec le rêve de ma copine. Valait mieux la laisser débrouiller les informations.

 

Elle s'est finalement présentée au Salon et nous avons été abasourdies par la réponse obtenue. En fait, son dessin la mettait sur une piste, on ne peut plus précise, et son collage a miraculeusement confirmé la même chose.

 

J'ai réalisé, suite à cette expérience, que lorsque nous émettons un point de vue sur le rêve ou  le signe de jour d'une autre personne, il faut être prudent et se garder une petite gêne. Personne n'est Dieu le Père, et ne peut jamais être certain que c'est la Vérité à 100%.

 

Nous pouvons toutefois accompagner la personne en lui offrant notre point de vue en Je (si c'était mon rêve, je me dirais que ...). C'est beaucoup plus respectueux ainsi et on évite alors de s'accumuler du karma négatif en mettant son nez dans le problème de l'autre.

On prend du karma mais sans en enlever à l'autre. Je dois donc m'aimer assez pour ne pas penser que je suis la vérité infuse.

 

Donner son avis, sans l'imposer, en toute liberté, sans enfoncer le clou à coup de marteau dans le crâne de l'autre.  On donne tout en laissant l'autre ce don ou le mettre au panier, selon son gré.

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:15

Et je ne vais certainement pas la laisser passer bêtement sans tenter de cerner ce que j'ai changé dans ma vie pour obtenir des résultats différents.  Je suis convaincue que j'ai fait des pas en ce sens.

Ce serait trop ridicule de  croire que c'est venu ainsi, par hasard, sans que j'aie levé le petit doigt. Bien sûr, du seul fait que je suis âme, je mérite l'abondance, mais je pense que je dois d'abord le sentir en moi et poser des actions nouvelles le démontrant pour attirer cette abondance concrètement.

1302510_money-1-.jpg

 Après un examen de conscience, voici donc le bilan de mes réflexions: avant, au marché, je  me dardais sur les spéciaux afin d"économiser le plus possible. 

 

Je ne me demandais pas ce qui était bon pour ma santé mais je regardais d'abord le prix, comme si c'était le prix que je mangeais! Bien sûr, je regarde aussi les prix maintenant mais seulement après m'être questionnée sur la valeur nutritive.

Oh! Je ne suis pas encore adepte de caviar ni de champagne et ça ne viendra probablement pas.

 

Je préfère une bonne terrine au caviar et le champagne: vraiment trop sucré à mon goût!

 

Au travail, auparavant, je me rendais constamment disponible pour la clientèle faisant passer leurs besoins avant les miens. En bonne travailleuse autonome, je trimais plus souvent qu'à mon tour.

Je ramassais tout le boulot qui passait sans filtrer. Je faisais des corrections de travaux étudiants qui me grugeaient beaucoup de temps sans être très payants.

 

Fini! J'ai mis un terme à ce gaspilllage de mon temps. je me consacre vraiment à ce qui  me passionne: les ateliers de rêve, etc.

 

Je me peremts plus de sorties avec des amis ou seule sans me soucier comme avant de l'argent. Je vais dans divers nouveaux endroits et fréquente de nouveaux contacts intéressants.

 

Maintenant, le jour de mon anniversaire (qui arrive bientôt), je refuse de bosser. Il en est de même pour un jour important à mes yeux qui passe désormais en priorité. Pas question de prendre des contrats ce jour-là!

 

Est-ce parce que je me détache de l'argent qu'il vient à moi? À réfléchir ...

 

Avant je travaillais tellement que lorsque j'allais au lit, j'étais crevée et endormie en moins de cinq minutes! Plutôt triste pour  mon partenaire! Il ne me restait guère d'énergie pour le plaisir.

 

Maintenant, je dose. Je me fixe des objectifs de tâches pour la journée et quand c'est fini, je joue, je sors et m'amuse plus qu'avant. C'est mon copain qui est content et qui en profite!

 

Dans le passé, j'ai assisté à une conférence de Lise Bourbeau au cours de laquelle elle affirmait que l'argent et la sexualité proviennent de la même énergie. Arrêtez-vous à vous demander ce que vous pensez de l'argent ou de la sexualité, ça vous donne de l'information sur l'autre et vice versa.

Ai-je changé autre chose? ... Ah oui! Je me donne le droit d'investir de l'argent dans mon développment personnel, ce que j'avais mis de côté, toujours par crainte de manquer d'argent.

 

Maintenant, je me permets des dépenses dans ce domaine qui me rapportent gros et même côté santé physique. Je prends le temps de me faire des traitements de Reiki chaque matin avant de me lever. Peu importe si je me lève à dix heures.

 

Avant, je me sentais coupable de dormir tard, moi qui pourtant travaille souvent très tard le soir en semaine, parfois même jusqu'à deux heures du matin.

L'an passé, j'ai installé devant mon bureau, bien en vue, une image de gros billets de banque et je me fais régulièrement des chèques fictifs à des montants faramineux. Juste pour me pratiquer à vivre en millionnaire.

 

Je garde toujours sur moi  un billet de cent dollars. C'est très Feng shui, dit-on. L'argent attire l'argent!

 

Bref, je prends plus soin de moi, je me donne plus d'amour, je me permets et m'autorise davantage sans faire une obsesssion du manque.

 

Le déclencheur de ce processus de changement fut mon ami Michel Noel qui l'an passé en me faisant un traitement de réflexologie m'a dit qu'il avait un message de mon guide pour moi : fais donc confiance à la Vie!

 

Je n'ai pas oublié ce petit mot pourtant si simple et si banal ! C'est resté bien gravé dans ma mémoire. Quand je doute, ce petit message me ramène vite!

 

Gratitude pour cette abondance. C'est la recette qui garde la porte de l'abondance ouverte semble-t-il !

À suivre ...

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 17:36

962827_movimientos-1-.jpgJ'avais plein de courses à faire hier. Quel accueil j'ai eu dans les commerces! Rien que des babounes (mot de même famille que babouin) et des humeurs massacrantes!

 

À un point tel que je me suis demandée ce que j'avais bien pu faire pour mériter cela?

Bof! J'avais bien envie de passer à l'essayage du jeu de la victime un petit bout mais je me suis dit que ça irait plus vite de passer droit à la caisse de la responsabilité.

 

Aussitôt demandé, aussitôt répondu intérieurement! Quel beau signe de jour ! Est-ce que ces gens seraient mon miroir? Avec qui suis-je aussi 'gorue' ? (mot de même famille que gorille, ou brut et direct)

 

Effectivement, cette semaine, mes activités de correctrice me rendaient vraiment de mauvais poil! J'avais vraiment pas le coeur à cela!  

Et voilà maintenant que les commis de magasins me laissaient vraiment cette impression de ne pas avoir envie de me servir ; j'avais la nette impression de carrément les déranger.

 

Qu'il s'agisse des employés passe encore,  mais il y en avait même un qui était le patron du commerce! J'ai eu envie de lui dire: Hey! Si t'as pas envie de me servir, ferme boutique! Je me suis ravisée et j'ai respiré par le nez un bon coup. J'ai bien fait; il était juste acteur pour m'enseigner.

 

De mon côté, j'avais pas du tout envie de servir la clientèle, mais bon, je devais le faire une dernière fois pour ne pas leur créer des embêtements de dernière minute mais les prévenir que dorénavant, je ne le ferai plus. 

 

Heureusement pour eux, tout se passe via le net, ainsi pas de contacts verbaux. Comme s'ils s'étaient passés le mot, l'un après l'autre, ils m'ont envoyé des textes à réviser, ce que j'ai fait mais pas dans une énergie d'amour.

 

On sait les résultats que ça donne cette façon de faire sans amour ... Pas très rentable en effet. Je vais donc laisser tomber livre2tout ça et me consacrer à des activités qui me stimulent et me comblent.

 

Et vous, y'a t-il une activité que vous auriez intérêt à délaisser pour introduire à la place une nouvelle passion dans votre vie? Quoi donc? Partagez-nous le...

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 21:01

1236674_lovers_1-1-.jpg

Comment savoir si ma relation amoureuse est épanouissante sous tous les principaux aspects?

 

Le psychologue et spécialiste de la communication relationnelle Jacques Salomé en sait un bout sur le sujet. Je trouve très intéressant ses propos.

 

Selon son point de vue, les quatre volets à considérer sont les suivants:

- L'attractio est cette magie chimique qui attire deux êtres intensément tel des aimants dont il est quasi impossible de résister. La sexualité ensemble, c'est alors le Pérou!

Quand ce n'est que sexuel et rien d'autre, il s'agit souvent d'un coup de foudre, ou comme disait ma mère, d'un coup de fou. Cette rencontre est souvent karmique et ne peut être évitée car elle est inscrite au plan de vie.

 

Ces deux êtres se sont déjà connus dans des vies passées et Dieu pour quelle raison, il doivent à nouveau être réunis pour régler ce karma ou s'apprendre mutuellement.

Pas toujours évident d'accepter cette situation pour le(la) partenaire abandonné(e) qui subit et voit son conjoint ou conjointe devenir subitement complétement dingue et incurable abandonnant responsabilbité et famille!

 

Quand on sait que les coups de foudre s'éteignent généralement après six mois,il suffit parfois de faire preuve de patience et de tolérance pour que le(la) partenaire revienne au bercail.

 

Cela exige naturellement de la compassion et de l'amour inconditionnel envers l'autre car la plupart du temps, la flamme passée, le la passionné(e) souffre de ce coup de foudre autant que le(la) délaissé(e). Quand il y a des enfants en cause, le bonheur et la stabilité apportée par la famille est souvent un remède à ce virus bien passager.

 

La sexualité a beau être harmonieuse et passionnée, elle ne peut être suffisante à long terme. Il faudra plus pour garder le couple ensemble.

 

- La relation: en amour 1 + 1 ne fait pas toujours1, à moins de vouloir fusionner, ce qui n'est guère sain habituellement pour l'individualité des partenaires.  

 

La relation ne fait pas non plus 2 car des enfants s'ajoutent souvent et produisent une nouvelle énergie. De plus, l'énergie de 2 partenaires va se mélanger et former une nouvelle énergie qui en donnera une troisième. 

 

Remarquez comment on sent la relation différente d'un partenaire à l'autre. Le mélange de 2 énergies  donne un cocktail différent chaque fois.

 

- La complicité: les partenaires doivent avoir des centres d'intérêt communs; c'est du moins ce que le Dalai Lama a répondu à Claudia Rainville, auteure en métamédecine quand elle lui a demandé la recette des couples heureux.

 

Si le partage d'activités et de passions est absent, il y a fort à parier que le couple prendra chacun une route différente à la longue, perdra l'autre de vue et fera sa vie en menant une vie de célibataire avec les copains, copines. Il faut donc, à quelque part, se rejoindre dans les idées.

 

- Finalement, il y a le sentiment. Je me sens bien aux côtés de l'autre. Sa seule présence suffit à me rendre heureux(se).

 

Il est bon de réviser et de voir où on en est dans sa relation. Me manque-til une de ces quatre éléments? Si oui, comment pourrais-je la créer? Défi intéressant !

 

Bonne réflexion

 

 

Repost 0

Présentation

  • : École de Rêves Nuit et Jour, par Paule Boucher
  • École de Rêves Nuit et Jour, par Paule Boucher
  • : Oui! Une vraie école pour apprendre à décoder ses rêves et à comprendre ses synchronicités ou signes de jour. Consultations, formations, stages ou ateliers, conférences, livres.
  • Contact

Un nouveau livre pour bientôt

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Contacter Paule

 

 

Par la poste :
5503, rue Symphonie
 

Charny (Québec)

G6X 3B8 Canada

 

Au bureau:

École de Rêves internationale Nuit & Jour

2669, chemin Ste-Foy, bureau 200

Québec (Québec) G1V 1V3

Canada

 

Par courriel
Par téléphone
:
+1.418.988-3105

Cel.: 418.558.5496