Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 08:27

1193528_toilet_this_way-1-.jpg

Le rêve ne nous laisse pas sans réponse. Si nous sommes attentifs aux détails, nous saurons intuitivement de quel événement de notre vie d'éveil il traite.

L'autre soir, je suis allée  au restaurant avec une copine, histoire de faire notre mise à jour en bavardage. Ensemble, nous avons abordé un sujet particulier.

 

Ma copine portait un chandail blanc tricoté au crochet. Et dans mon rêve qui a suivi notre rencontre, il y avait un bébé dans une poussette avec des lunettes blanches justement tricotées au crochet.

 

Le rêve ne veut évidemment pas me montrer que ce type de lunettes est possible mais bien de me faire comprendre que cette partie du rêve traite de ma conversation avec cette amie et de sa façon de voir une situation donnée. Le contexte global du rêve m'amenait donc à cerner son point de vue.

 

Le même jour, je me suis rendue chez une thérapeute pour une séance d'ingénierie des croyances de base; vous savez cette méthode qui nous aide à découvrir les motifs cachés de nos comportements dérangeants refoulés dans notre subconscient.

 

En fait, je voulais savoir d'où me provenait cette tendance au workoolisme. Quand on a vingt ans, ça peut être utile pour réaliser tout plein de rêves mais à mon âge respectable, ça finit par être drôlement épuisant.

 

Dans une partie de mon rêve de cette nuit-là, je suis entrée chez moi et j'ai ouvert la porte de ma chambre pour y découvrir une abeille géante morte sur mon lit. Elle devait bien mesurer une couple de pieds!

 

Si je tente de définir ce que représente une abeille pour moi, la première chose qui me vient à l'esprit est qu'elle est une travailleuse acharnée. Immédiatement, ce qui m'est venue à l'idée est cette rencontre avec la thérapeute.

 

Il y a bien longtemps, je me suis arrêtée un soir chez un ami en prenant une marche. Sa mère était en train de peindre la salle à manger en jaune mais et bourgogne.

 

La nuit suivante, j'ai rêvé à une de mes patientes (je travaillais en milieu hospitalier à cette époque).  Elle portait des lunettes à monture bourgogne et des vitres couleur mais. Le rêve me révélait donc un indice pour que je sache de quoi il traitait.

 

Le rêve crée donc un lien, le plus direct possible avec notre symbolique personnelle, pour nous aider à cibler de quel événement du jour il s'agit. Il tente de dresser un bilan ingénieux de ce que nous avons vécu en journée.

 

À nous d'y être attentif et de bénéficier au maximum de cette sage ressource !

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 00:41

1273433_city_hall_and_tower_bridge-1-.jpg

Croyez-vous que les humains peuvent influencer le climat autour de la planète? Moi, j'en suis certaine!

Et quel plaisir de découvrir que mon ami Lorne Beaudet, auteur du livre Rendez-vous heureux,  partage aussi ce point de vue.

 

Dans les scénarios de rêve, le climat témoigne des états d'âme du rêveur et de ses émotions. Ainsi s'il pleut, cette manifestation fait référence à  un moment de tristesse par exemple.

 

Qu'est-ce qui le rend triste actuellement dans sa vie d'éveil? S'il neige, peut-être la personne se sent-elle seule et manque de chaleur humaine? Et s'il passe une tornade: quel changement brutal est en train de bouleverser la vie du rêveur? Si le soleil est au beau fixe, c'est sûrement que le bonheur sévit le jour!

 

L'approche de gros nuages noirs est annonciateur de perturbations émotionnelles en vue. Vaut mieux alors rester sur ses gardes et demeurer calme. Une personne avertie en vaut deux !

 

Je crois que plusieurs êtres assemblés dans une même région, ville ou nation baignant dans la peur, la colère ou la frustration et que si cet état émotionnel perdure, plus il est fort, et plus cela peut provoquer des vortex d'énergie qui flottent dans les airs, perturbent l'atmosphère et provoquent des orages, cataclysmes, ouragans, tornades, etc.

Pour moi, c'est le microcosme dans le macrocosme, c'est-à-dire en dedans (dans nos rêves) comme en dehors (dans la vie d'éveil).

 

Bien sûr, d'autres facteurs influent comme la fameuse histoire de l'eau qui condense, devient vapeur et pluie, etc. Et pourquoi pas cette nation que l'on accuse d'envoyer du nitrate d'argent dans les nuages pour ensemencer du mauvais temps au-dessus de certains pays dans l'intention sournoise de nuire.

 

Encore faut-il le prouver, ce qui s'avère plutôt difficile. Tout comme moi, je ne peux vous le prouver mais je peux vous inviter à observer, chaque fois qu'il se produit un génocide quelque part, de la corruption, une guerre civile, etc. comment se produit, par la suite, dans les mois qui suivent une tremblement de terre, un ouragan ou tout cataclysme du genre.

 

Vous approuvez mon point de vue, faites-le moi savoir, ça me fera plaisir de vous lire!

 

Vous ne m'approuvez pas, c'est votre droit bien légitime, mais ne me contrariez pas s'il-vous-plaît.

 

Je supporte mal l'adversité ces temps-ci, épargnez-moi! Je me remets de deux jours sans Internet, quel joie de vous retrouver sur ce blogue! Je me suis ennuyée de vous...

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 22:17

577013_tightrope_walker.jpg

Je viens de terminer la lecture du bouquin de mon ami Lorne  intitulé Rendez-vous heureux. Je suis si contente, car pour la première fois, je rencontre une personne qui pense comme moi ! Et c'est si rare un jumeau pareil !


En effet, j'ai eu la surprise de lire, vers la fin de son livre, qu'il a occupé plusieurs postes variés dans sa vie et que, chaque fois qu'il se rendait compte qu'il n'y avait plus de défi pour lui, il avait beau bénéficier d'excellentes conditions dans son emploi, ce n'était guère suffisant pour le retenir.

 

Dans mon cas, de toute façon, je n'avais pas le choix car l'ennui est mortel et tue toute ma créativité.  Oh! J'ai bien essayé une fois, mais j'ai développé la maladie de Renaud ou Raynaud, je ne sais plus trop. Pas facile la résistance au changement!

 

On collabore au changement, on est alors dans un état d'exultation et dans la joie, ou on résiste et s'installe la souffrance. J'aime mieux la joie.

 

Dans la vie, il y a selon moi deux types de personnes: les insécures qui préfèrent l'argent et rester à leur poste au risque de développer des maladies graves et celles qui ne peuvent cesser d'apprendre car leur vie devient grisaille et insupportable. J'en fais partie.

 

Pour moi rester en emploi quand je m'ennuie, c'est comme m'agripper à un rocher au beau milieu de la rivière en voulant remonter le courant. On se fatigue vite, croyez-moi !

 

Il y a plusieurs années, j'ai passé une entrevue d'embauche dans une entreprise de recyclage de matières. Le président me mentionna qu'il tenait à ce que son candidat possède au moins un 'bac' en administration. Du tac au tac, je lui ai répondu qu'un bac, j'en avais un sur mon balcon depuis le tout début de leur entreprise.

 

Je crois définitivement au réemploi des matières pour sauvegarder notre environnement. Nul besoin de me convaincre de l'importance de cette initiative. Le président n'a pas retenu ma candidature, préférant opter pour une jeune femme qui, elle, avait son bac universitaire.

 

Mais surtout, en lisant mon curriculum vitae, il me jugeait à peine à mot découvert trop instable dans ma trajectoire d'emploi  qui relatait des expériences bien trop diverses. En riant, je lui ai répondu : 'C'est sûr! Je suis Paule ...yvalente! Il ne l'a pas ri.

 

Mais les choses ne vont pas toujours selon notre volonté mais bien selon les expériences de vie qui nous sont destinées, n'est-ce pas? Ainsi, cette jeune personne avait entretemps déniché un autre emploi, ce qui fait que 'jai été rappelée pour entrer en fonction.

 

Bonne deuxième, mais enfin, ça ne fait de mal qu'à lego.

 

Au fil des événements, je suis passée d'agent de développement à agent de développement, adjointe à la direction, secrétaire, représentante, superviseure de personnel d'entretien ménager, formatrice,  peintre, traiteur dans le temps des Fêtes, guide-animatrice  lors des visites, préposée au service à la clientèle et réceptionniste.

 

Ç'est payant pour une entreprise du monde pauleyvalent parfois! ...Hein?I l a fallu bien des emplois diversifiés pour arriver à cela!

 

La vie est un éternel changement, toujours en mouvement. Comme moi, quoi ! Le potentiel est fait pour être développé et exploité à fond.

 

Rien n'est permanent. Alors pourquoi chercher des emplois stables à vie? Ça n'existe pas puisque ça va à l'encontre de la nature de la vie elle-même!

 

Si vous en trouvez un, méfiez-vous! Vous pourriez bien assister à vos propres funérailles de votre vivant, déjà éteint avant d'avoir pleinement vécu.

 

Non, je ne suis pas une instable! Je suis vivante et bien vivante à part cela! 36 emplois mais loin des 36 misères!

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 10:06

stylo

Il suffit souvent de posséder le bon outil pour qu'une tâche demandante devienne tout à coup plus agréable et satisfaisante. Et le travail des rêves ne diffère pas.

Le rêve est une richesse innommable. Bon nombre de gens ne s’en souviennent toutefois que très rarement. Voici donc des trucs à utiliser avant, pendant et après le sommeil.

Ces trucs qui vous aideront certainement à les retenir :

 AVANT

-Énoncez clairement par écrit vos buts pour la nuit. Si vous avez besoin de suggestions, visiter la page d’accueil de mon site web, vous trouverez 100 formulations différentes de ce que l’on appelle des postulats, un énoncé affirmatif qui collabore bien avec le subconscient.

  - Lisez sur les rêves ne serait-ce que dix minutes avant de vous endormir. Cela présente un double avantage, celui de vous aider à vous rappeler de vos rêves mais aussi à expérimenter dans la nuit ce que vous venez de lire.

- Méditez quotidiennement pour activer votre vie intérieure dont les rêves en sont la démonstration.

- Pratiquez la visualisation créatrice avant de dormir i.e. voyez-vous en train d'écrire vos rêves dans votre journal le lendemain matin. L'imagination est plus forte que la volonté.

- Les médicaments en 'AL ', dont les antidépresseurs, bousillent la mémoire du rêve. Les infusions de baume de mélisse la favorisent ainsi que la vitamine B6.

- La fatigue est un ennemi juré des rêves, ne dépensez pas trop d'énergie le jour car vous créez un déséquilibre.

-L’alcool, la caféine et l’usage du tabac ne sont pas des aides dans ce domaine, vaut mieux les éviter. Le stresse est aussi un frein à cette mémoire.

- Si les rêves ne représentent aucun intérêt pour vous, il est tout probable que vous allez les oublier. Il s’agit de la loi de l’attention nous donnant ce sur quoi on pose notre attention.

Les peurs constituent aussi un obstacle de taille : si vous avez fait des cauchemars dans le passé ou avez vécu des prémonitions de décès, accidents ou autres, il se peut que vous ayez décidé de ne plus vous rappeler de vos rêves, source de dérangement.

 

PENDANT

 

 - Il existe un guide du rêve. Faites appel à lui pour vous aider à vous rappeler de vos rêves. Il arrive ainsi que, dans votre contenu onirique, le téléphone sonne, on frappe à la porte ou que sais-je encore? Ainsi, vous vous éveillez et vous rappelez facilement de votre rêve puisque vous venez de le terminer.

Profitez donc de ces courts éveils pour les noter. Utilisez un stylo lumineux à la pointe seulement et de couleur bleue. Cette couleur agit moins  sur le cerveau, vous pourrez ainsi plus facilement vous rendormir.

Rappelez-vous que le temps de rétention du rêve est à peine de cinq à dix minutes, alors faites vite et notez-les en commençant par les paroles prononcées car elles fuient rapidement. Nous conservons le sens du message et non les mots exacts qui sont pourtant ce qui prime.

 

APRÈS

- Le matin, c'est un art de se réveiller. Essayez de vous abstenir du réveille-matin, ennemi du rêve. Sinon, pratiquez-vous à vous éveiller dix minutes avant qu'il ne sonne.

Demandez l'aide de votre guide encore une fois, il ne paie pas de cotisation d'assurance-chômage, faites-le travailler, vous lui permettrez de gagner ses galons et il en sera très heureux.

- Ayez un désir sincère de collaborer avec vos rêves pour améliorer votre vie, il est votre plus grand allié. Soyez à l’écoute de ces messages et accueillez-les avec reconnaissance.

- Ayez une bonne image de vous-même. On ne donne pas de perles aux pourceaux ! Vivez dans la reconnaissance de vos cadeaux de nuit. Respectez vos rêves évitant de les traiter de bizarres, stupides, etc.

Ils reflètent votre propre incompréhension de vous-même puisque vous en êtes l’auteur(e). Les maltraiter court-circuite du coup votre intuition. Ayez hâte d’aller dormir pour rêver, vivez la passion du rêve, il vous le rendra bien.

 - Gardez la position au réveil, ne vous retournez pas car le corps mémorise le rêve. Laissez vos yeux clos pour demeurer en cerveau droit, ce grand responsable des images nocturnes. Ainsi vous vous en souviendrez plus facilement.

Laissez votre attention en arrière vers la nuit, évitez de penser au petit déjeuner, aux rendez-vous du jour, etc. Lorsque le rappel survient, reprenez d’autres positions que vous avez adoptées durant la nuit (sur l’autre côté, sur le dos ou le ventre).

 Pour vous aider au rappel, visualisez les personnes que vous côtoyer quotidiennement, cela vous aidera à vous remémorer un rêve où l’une de ces personnes figurait.

 Ne faites pas comme bien des rêveurs qui omettent de les écrire, se jurant de se rappeler au matin. Si le rêve n’est pas accompagné d’émotions fortes, je parie qu’il sera effacé de la mémoire

 Le plus cadeau issu des rêves est reçu au moment de la relecture à la fin de chaque mois. C’est à ce moment que vous comprendrez le mieux vos rêves, découvrant tous les rêves prémonitoires vécus.

 TECHNIQUES


Je vous partage quelques astuces. Essayez-les pour découvrir celle qui sera la plus efficace pour vous.

La technique du verre d’eau est celle-ci : avant de dormir, buvez la moitié de votre verre d’eau en vous disant que le lendemain matin, au réveil, en buvant la seconde moitié, vous allez vous souvenir immédiatement de vos rêves.

Écrivez sur une feuille : Cette nuit, je me souviens de mes rêves. Gardez cette feuille et un crayon sur votre table de nuit en vous engageant à écrire vos rêves au réveil, peu importe l’heure. Répétez ce scénario jusqu’à 21 jours. Je n’ai encore jamais rencontré personne qui, l’ayant fait fidèlement, n’est pas parvenu à se rappeler de son contenu onirique. Il est rare que l’on doive attendre les 21 jours recommandés.

 Bonne nuit et beaux rêves !

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 22:11

1191073_breakdancer_vector_2-1-.jpg

Voilà maintenant qu'aux Philippines, on fait danser les prisonniers dans la cour du pénitencer.  Voyez un peu ce que ça donne en cliquant ici!

 

N'est-ce pas extraordinaire et  émouvant de voir tous ces hommes aussi jeunes mettre en commun leur énergie débordante pour offrir un produit aussi bien fini, une  chorégraphie digne d'être présentée sur de grandes scènes.  

 

Un ensemble lumineux qui, non seulement valorise chacun de ces êtres qui n'ont peut-être pas connu autre chose que la mendicité ou le crime dans la rue, mais qui permet également de conscientiser le pouvoir de ne former qu'un.

 

Quelle transformation par la passion de ce que la jeunesse a souvent de plus cher : la musique!

 

S'unir aux autres devient joie et donne un nouveau sens à la vie, une saveur de soleil. Chacun y a son rôle à jouer et le tout ne serait pas pareil si un individu décidait de ne pas être là au bon endroit au bon moment. 

 

Nous aussi dans la grande famille humaine formons un gigantesque casse-tête dans lequel  chacun est une pièce indispensable aux pièces voisines qui sont faites pour s'emboîter.

 

Oh! bien sûr, on peut tenter de dénicher une pièce qui lui ressemble de par la forme mais jamais aucune ne pourra mieux faire l'affaire que celle qui est destinée à cette position.

 

Ça me rappelle lorsque j'ai décidé de donner ma démission en milieu hospitalier lors des années de coupure budgétaires du secteur public, j''étais alors sur la liste de rappel. Nous étions plusieurs à nous soucier de pouvoir obtenir des remplacements.

 

Cette nuit-là, j'ai rêvé qu'en sortant de l'hôpital après le travail, je me suis tassée de côté sur le gazon pour laisser passer une suppléante qui marchait derrière moi. En me dépassant, elle m'a remerciée d'avoir dégagé la voie pour elle. Je me sentait bien d'avoir posé ce geste.

 

L'interprétation  de ce rêve n'était pas très difficle à saisir. J'avais abandonné ce travail suite à d'autres rêves d'ailleurs qui m'informaient que je n'avais plus à être dans ce milieu. Ma mission y était bel et bien achevée.

 

Je lui avais simplement permis d'avancer d'un rang sur la liste de dotation et de poursuivre sa mission car elle, son rôle se poursuivait dans cet emploi. Chacun a sa place au soleil! Le rêve me confirmait que mon choix était bon.

 

À quand nos prisonniers québécois bénéficieront-ils de cette forme de réhabilitation dans la valorisation au lieu d'être punitif ?

Hopoonopoono! Imposons-nous donc zéro limite!

 

<

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 08:34

981072_magnets_1-1-.jpg

Quelles drôles de synchronicités il m'arrive ! J'ai l'Écosse qui me colle aux trousses.

Lundi, un ami passe à la maison et m'avoue au fil de notre conversation qu'il est convaincu que dans une vie passée, il vivait en Écosse.

Dans sa vie actuelle, il est très attiré par tout ce qui a trait à ce pays. De plus, il en a vraiment le type physique. Il se voit facilement en druide celtique ou quelque mystérieux chevalier médiéval.

 

Mardi matin, en me levant, j'ouvre mon ordinateur et je reçois d'Épanews une vidéo sur Findhorn en Écosse, un endroit que j'ai toujours rêvé d'expérimenter au moins un bon mois pour bien m'imprégner de leur façon de vivre écolo.

 

Mardi soir, je reçois une publicité pour des voyages en Écosse avec une autre vidéo qui montre un sentier pédestre super tentant longeant les falaises au bord de l'océan. Ce matin, je reçois une autre pub avec un concours pour se mériter un voyage en Écosse.

 

Dis-donc, est-ce que Épanews et le Bureau touristique de l'Écosse et la fille responsable du site de pub sontde connivence ensemble pour nous mettre de la suite dans les idées et l'eau à la bouche, ou est-ce un heureux signe de jour? 

Dans ce cas, je l'interprète comme une confirmation que Findhorn est un projet qui demande à être réalisé.livre2

 

Et deviner? La destination voyage de mon ami Jean-François est précisément l'Écosse. Fidèle amateur annuel du tattou militaire, il devient tout ému et en a des frissons chaque fois qu'il entend le son d'une cornemuse.

 

J'avoue que j'aimerais bien le voir porter un kilt! Peut-être l'Écosse sera-t-elle notre prochaine destination voyage, qui sait?

On a mis notre attention sur l'Écosse, on en a parlé et on l'a ressenti dans nos tripes; la pensée crée et vite à part cela!

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Signes de jour
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 17:52

1198416_business-1-.jpg

Il y a longtemps que je fais partie d'une association mondiale qui traite de ma passion : les rêves. Je rêve depuis longtemps d'y présenter une conférence sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur.

 

Voilà que l'automne dernier, j'entends parler d'un individu qui voudrait publier un livre sur un sujet qui traite de croissance personnelle.

 

Comme je suis maintenant éditrice de mes propres bouquins, je me suis dit que je pourrais peut-être lui donner un coup de pouce en le publiant.

 

J'invitai donc la personne  à lui remettre mes coordonnées afin que nous discutions des possibilités, ce que cet aspirant auteur fit sans trop tarder.

 

Mais après avoir parcouru en entier son manuscrit, je me rendis compte que je n'avais pas les connaissances et surtout pas l'équipement nécessaire pour traiter adéquatement les illustrations qui y sont insérées.

 

Toutefois, pour sa part, il venait de faire un pas en avant en acceptant d'entreprendre la démarche auprès de moi, même si elle s'est avérée infructueuse. Ne dit-on pas de poser des actions et de s'en remettre à Dieu?

 

Nous semons souvent des graines qui ne germent pas du tout là où on le croyait!

 

Quelques semaines plus tard, j'ai eu le plaisir de le recroiser au lancement de livre d'un ami commun. Évidemment, il avait tout intérêt à venir rencontrer l'éditeur sur place et lui offrir un exemplaire de ses écrits.

 

À son grand plaisir, l'éditeur accepta de le publier. Dès qu'il reçut un premier exemplaire en main, il se pointa chez moi, heureux et fier de me montrer son précieux trésor, me partageant son succès et sa grande joie et également pour me remercier de l'avoir appuyé dans son projet.

 

Mission accomplie! Il venait de réaliser son rêve. Eh bien! Croyez-le ou non, au même moment le téléphona sonna. J'avais en ligne nul autre que le président de cette association mondiale lui-même.

 

J'en profitai pour lui partager mon propre rêve. Il m'invita donc à lui faire parvenir les informations.

 

La morale de cette histoire est que de se rendre disponible et ouvert pour aider ou soutenir l'autre à réaliser son rêve ne nous retarde pas dans nos propres rêves mais contribue à nous approcher de notre succès.

 

J'en profite donc pour vous inviter à ce fameux lancement que j'aurai l'honneur d'animer dimanche le 6 février à 15h00 au restaurant l'Azur café, 3203 chemin Ste-Foy (voisin de la Caisse Desjardins de la Colline).

 

Ainsi vous aurez le plaisir de rencontrer Jérôme Fachon, nouvel auteur si sympathique du livre Le petit guide de ma renaissance.

 

J'y vois d'ailleurs une superbe synchronicité puis que mon prochain livre s'appellera aussi Petit guide de ...

 

Tout le succès que tu mérites, cher Jérôme! Nous serons à tes côtés pour célébrer ton succès!

 

                                                                                                                                        

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 10:41

1202717_longing_1-1-.jpg

Avez-vous déjà vécu un sentiment de jalousie ou d'envie qui vous ronge en dedans? Moi si! C'est pénible et on aime pas  trop demeurer dedans longtemps!

 

Pour le corps, c'est comme boire une petite gorgée d'acide ou d'eau de Javel! Un cruel poison insidieux. Quel être humain ne s'est jamais abaissé à ce point une seule seconde dans sa vie?

 

Si la jalousie fait partie de l'expérience humaine, elle n'en est pas moins douloureuse. Alors que j'étais bébé au berceau, mes parents ont vécu la mort tragique de ma soeur aînée. Aussi, ont-ils vécu un deuil difficile à surmonter.

 

Mais le bébé que j'étais a ressenti ce repli temporaire (et normal dans les cirsontances) comme un abandon. C'est alors qu'un grand vide affectif s'est installé en moi. Quand ma soeur cadette est arrivée, elle portait les traces de ce deuil douleureux vécu par mère se manifestant par une maladie obligeant ce nouveau-né à séjourner longtemps à l'hôpital.

 

Aussi, chaque soir, mes parents allaient-ils la visiter, ce qui me privait encore de leur présence et de leur affection. L'adulte que je suis aujourd'hui comprend cette situation passée, mais sur l'enfant que j'ai été, cette absence prolongée a déposé sur moi une réelle violence.

 

Quand un événement est enregistré en soi dans le non-amour, on le sait, inévitablement la vie nous le sert à nouveau  jusqu'à ce que nous en soyons libérés par une acceptation et un pardon.

 

Hier soir, j'ai rencontré une dame qui s'interrrogeait à savoir pourquoi son conjoint décédé depuis des années est sans cesse dans ses rêves.

 

Dans le dernier rêve, il lui demandait d'aller le rejoindre, ce qu'elle refusait complètement. Elle avait même craint que ce rêve ne soit un avertissement de se préparer, que la mort ne vienne la cueillir.

 

Intuitivement, il me vint à l'idée de lui demander si son défunt mari était un être jaloux et possessif? Elles'empressa d'approuver et me dit que sa vie à ses côtés avait été assez infernale. Elle a même l'idée dela raconter un jour dans un bouquin.

 

J'ai entendu le témoignage de trop de femmes immigrantes qui vivent cette jalouse maladive de la part de leur conjoint.

 

Des hommes vont se chercher une épouse dans des pays du Tiers-Monde et en font une esclave sexuelle, privée de ses droit fondamentaux, la tenant à l'écart afin qu'elle ne possède pas la langue du pays, obstacle à la communication, mais surtout à la liberté. 

 

Bien sûr, ce n'est pas lot de tous les hommes! Il ne s'agit pas de généraliser ici.

 

J'ai entendu des témoignages plus d'une fois de ces femmes menacées d'être retournées dépouillées dans leur pays d'origine et surtout sans leurs enfants.

 

Quelle mère pourrait accepter un tel destin sans se résigner, sans se sacrifier pour ses petits? C'est ce qu'elles font. Ainsi sont faites les femmes. Elles préfèrent souvent taire leur souffrance, obéissant au tyran et poursuivant leur calvaire.

 

Ce qui revient à dire que la femme immigrnate ne peut demander de l'aide à personne, ne connaissant pas les ressources disponibles.Si diviser pour régner est vrai,  isoler l'est aussi!

 

J'en ai déduit, à tort ou à raison, que ce défunt mari n'était pas encore allé vers la lumière, qu"il était demeuré dans son purgatoire du bas astral afin de purger ce désir trop envahissant sur sa femme. Puissant, ce sentiment!

 

Ça vous retient en bas au point de tirer la manche d'un humain bien vivant vers le monde des morts afin de ne pas perdre l'autre.

 

Je ne sais plus qui a dit que lorsqu'on craint de perdre, on a déjà perdu!

 

Je connais bien deux façons simples de se débarrasser de cette situation de défunt qui vous colle après. Ça peut même se faire dans l'amour inconditionnel et le respect.

 

Si tel est votre besoin, je me ferai un plaisir de vous accompagner dans une telle démarche.

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 09:15

1180565_home_keys_2-1-.jpg

Si vous avez une clé de boîte aux lettres dans votre poche, vous pourriez bien être capable de produire un miracle!

 

L'autre jour, avec un ami, nous sommes allés marcher au Vieux Port de Québec. Un endroit relax où il fait bon se balader parmi les sites historiques et les beautés du paysage. Ah! Que monsieur Labaume serait content de lire ça!

 

Nous avions roulé dans la voiture de cet ami. Il se gara dans le stationnement du Marché du Vieux-Port, quand soudain, il réalisa que nous venions de verrouiller les portières et qu'il avait laissé sa clé de voiture sur le tableau de bord. D'habitude, je me serais dit que : Ça c'est platte et ça gâche la sauce en partant!

 

Je ne sais trop comment et pourquoi, mais bien calmement, je m'approchai de ma portière, sortis de ma poche ma clé de boîte aux lettres, l'introduisis dans la serrure, la tounai et ouvris simplement cette portière sous les yeux ébahis de cet ami qui n'en revenait tout simplement pas!

 

Et dire qu'on se croit en sécurité en verrouillant les portes! Pas étonnant que le vol d'auto soit si fréquent! Heureusement que les fabricants y ont vu avec les nouveaux systèmes à distance !

 

Intérieurement, ça m'a juste dit que c'était la chose à faire. J'ai seulement écouté, entendu et agi. Presque trop simple pour être vrai, me direz-vous et avec raison! À voir le visage de cet ami, quand il a réalisé son erreur, il avait certes quelque chose à apprendre dans cette situation. Et moi aussi...

 

Était-ce de demeurer calme quand un pépin survient et de mettre son attention sur une solution et non sur le problème ? De croire en la protection Divine en tout temps et partout?

 

Je ne le sais pas pour lui,  mais dans mon cas, je sais que j'ai appris que si on veut servir la vie, c'est facile, juste à écouter en dedans ce que ça dit sans se poser de question, même si ça nous semble invraisemblable.

 

Car si on s'y arrête deux secondes, je n'aurais jamais osé poser cette action. J'aurais craint le ridicule si ça n'avait pas fonctionné ! Bref, le miracle s'est quand même accompli sous nos yeux.

 

La prochaine fois que vous serez dans la marge, mettez d'abord la main dans votre poche et agissez avec foi!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Paule - dans Croissance
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 11:25

1327888_sweet_dreams-1-.jpg

Le bébé écrasé, en fait, c'est le titre de mon rêve de lundi matin. Je me suis réveillée en sursaut à 10h45! Tu parles d'une heure pour se lever en plein lundi matin!

 

Et moi qui ai plein de trucs à faire! La semaine commence en tigre, espérons qu'elle va finir en tortue, comme disait ma mère!

 

Tiens, au fait, ce sera demain l'anniversaire de son décès. J'te salue m'man! J'espère que tu es heureuse là où tu es.

 

Bon, pas de panique Véronique! Par quoi on commence? Par transcrire au propre mes rêves  dans mon journal de rêves.

 

Je retrouve donc le rêve en titre. Pas drôle comme situation: un bébé écrasé. Pourtant, dans le rêve, je ne m'en faisais pas trop finalement. Voici donc ce récit : je suis allongée dans un très grand lit avec un bébé que je cajole.

 

Soudain je me lève. Nous sommes sur un plateau de tournage de cinéma. Je joue dans un film dans lequel je joue un rôle important (ai-je besoin de me sentir importante?) Puis, j'entends le réalisateur qui ordonne de fermer le lit escamotable dans lequel j'étais allongée aux côtés du bébé.

 

Il va y avoir un changement de scène (un changement est donc à prévoir). Soudain, je me rappelle le bébé que j'ai oublié seul dans le lit et je crie au responsable du plateau de ne pas l'activer (il est hydraulique) mais il est trop tard, car le lit est déjà refermé.

 

J'insère vite ma main sous le lit et je tâte pour tenter d'attraper le bébé. Rien, je ne le trouve pas mais j'en sors plein de petits objets clairs, tous transparents. Je ne me sens pas du tout affectée, j'ai soudainement aucune préoccupation pour le bébé.

 

Voici mon interprétation. Bien sûr, il se pourrait que ce soit l'inconscient que veuille me tirer du lit à cette heure tardive mais je peux le regarder aussi sous un autre angle, à un autre niveau.

 

Le grand lit est celui de mon ami qui est de dimension hors norme. Mais personnellement, j'ai  à mon appartement un lit simple escamotable.

 

Le weekend dernier, je suis allée donné un gros coup de main au gîte touristique de ce copain. J'ai travaillé fort; la preuve, je me suis réveillée à une heure impossible ce matin tellement je me sentais vidée !

 

Le plateau de tournage m'indique que je suis l'auteure de ma propre vie. C'est à moi de régir mon temps de façon à prendre soin de moi de façon convenable (l'enfant en moi, écrasé par la lourdeur des tâches à accomplir).

 

Les objets transparents? C'est clair que je dois mieux  prendre soin de moi! Vais-je enfin un jour finir par comprendre et le faire? Hey! Patience, patience avec toi, mon amie Paule...

Repost 0
Published by Paule - dans Rêves
commenter cet article

Présentation

  • : École de Rêves Nuit et Jour, par Paule Boucher
  • École de Rêves Nuit et Jour, par Paule Boucher
  • : Oui! Une vraie école pour apprendre à décoder ses rêves et à comprendre ses synchronicités ou signes de jour. Consultations, formations, stages ou ateliers, conférences, livres.
  • Contact

Un nouveau livre pour bientôt

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Contacter Paule

 

 

Par la poste :
5503, rue Symphonie
 

Charny (Québec)

G6X 3B8 Canada

 

Au bureau:

École de Rêves internationale Nuit & Jour

2669, chemin Ste-Foy, bureau 200

Québec (Québec) G1V 1V3

Canada

 

Par courriel
Par téléphone
:
+1.418.988-3105

Cel.: 418.558.5496